Des travailleurs des banques, microfinances et assurance ont fait une marche qui a débuté au siège d’Ecobank et s’est terminée au siège d’Afriland First Bank dans la commune de Kaloum, ce 14 juillet.

À leur tête, Abdoulaye Sow, secrétaire général de la Fédération Syndicale Autonome des Banques Assurances et microfinance (FESABAG-USTG), ces travailleurs veulent montrer leur solidarité à Ecobank et Afriland First Bank, les deux banques ont été condamnées par la justice après avoir accordé des crédits à certains clients.

Lors de cette manifestation, il a été annoncé le dépôt lundi prochain d’un préavis de grève générale et illimité, s’ils ne sont pas entendus.

Face à ses collègues, Abdoulaye Sow a donné le contexte de cette manifestation de colère. « Nous manifestons contre l’injustice. Nous réclamons la justice. On prête de l’argent aux clients et ils vont dans les tribunaux pour avoir raison sur nous, on ne va pas accepter. Nous, nous sommes légalistes. Nous respectons le droit et nous allons nous battre sur le droit. Si nous ne sommes pas entendus le lundi prochain nous allons déposer le préavis de grève illimitée. Et, nous allons fermer les banques », a-t-il menacé.

Par ailleurs, le secrétaire général de la FESABAG-USTG a invité les uns et les autres à ne pas aller travailler. « Aujourd’hui il n’y a pas de travail. Vous allez vaquer à vos affaires et vous allez vous mobiliser. Si vous voyez un huissier appelez-moi. Vous allez vous promener quand vous voyez un travailleur se faufiler pour venir travailler, il faut lui dire que toi tu es caméléon », a-t-il lancé.

« Cette fois-ci, la banque centrale n’a pas joué son rôle. Et le gouverneur de la banque centrale qui est là, il ne connaît pas la Guinée. Est-ce qu’il peut s’imposer à nous ? Nous n’accepterons pas », a-t-il regretté.

À signaler que toutes les banques sont restées fermées ce jeudi.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com