Plusieurs infrastructures se rapportant au développement du secteur de la pêche artisanale et le désenclavement ont été inaugurées, vendredi dans la localité de Koukoudé, préfecture de Boffa.

La cérémonie officielle a été présidée par le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie maritime, Frédéric Loua et le représentant résident de la Banque Mondiale, Nestor Coffi ; en présence, des ministres en charge des Investissements et du Partenariat public-privé, Gabriel Curtis, et des Droits et l’Autonomisation des femmes, Hawa Beavogui.

Cette action financée par la Banque Mondiale à travers le projet régional des pêches en Afrique de l’Ouest- Guinée (PRAO-G), à un montant hors taxe de 32 milliards de francs guinéens, a permis, selon le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie maritime, Frédéric Loua, « l’aménagement du débarcadère de Koukoudé dans un premier lot, l’aménagement d’un centre de fumage de poissons dans le deuxième lot, la construction de la voie d’accès au village de Koukoudé dans le troisième lot. A ces ouvrages j’ajoute, la construction d’un centre internet, la réalisation de trois forages communautaires d’eau potable dans le village, la construction du siège du comité de développement du débarcadère et la construction du commissariat urbain de Koukoudé ».

Se réjouissant par ailleurs de cet accompagnement dont il a vanté l’importance pour les directions de son département et les communautés, le ministre à l’endroit du représentant résident de la Banque Mondiale a sollicité, « le financement d’une seconde phase du PRAO-G, pour non seulement consolider les acquis, mais aussi permettre une extension des activités du projet vers d’autres sites non encore couverts ».

Quant au représentant pays de la Banque Mondiale, Nestor Coffi, après avoir rappelé que la Guinée bénéficie d’un financement de 15 millions de dollars, dans le cadre d’un programme lancé en 2015, il a dit sa joie de « voir que ces ressources ont été effectivement utilisées ».

Par ailleurs, il a annoncé d’autres actions que compte mener son institution. « Nous avons déjà réfléchi à un panorama d’appuis continus dans le secteur. Nous venons de soumettre à notre conseil d’administration, un programme de l’ordre de 65 millions de dollars. Nous espérons que dans les jours à venir, nous aurons des suites de ce programme et que dès que les décisions tomberont, nous serons très ravis d’envisager la poursuite des investissements dans le secteur ; notamment, le renforcement des ressources naturelles, minières, mais surtout la gestion environnementale », a-t-il informé.

Après avoir remercié le gouvernement et la Banque  Mondiale, le préfet de Boffa, Lieutenant-colonel Abdourahmane Keïta, a indiqué que sa préfecture qui « compte près de 2000 pirogues artisanales avec plus de 70 000 tonnes de poissons par an, se réjouit de bénéficier de deux débarcadères, Koukoudé et Bongolon sur les trois ciblés par le ministère des pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie maritime, dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du projet PRAOG ».

Enfin, il a pris l’engagement que ces infrastructures qui seront mise à la disposition de la communauté des pêcheurs dès aujourd’hui, « seront utilisées dans l’intérêt de la population guinéenne. Pour cela, nous veillerons personnellement et administrativement à la gestion transparente des recettes issues de l’exploitation de chacune de ces infrastructures » et a promis au nom des bénéficiaires, de « veiller jalousement sur ces infrastructures de haut standing ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com