Une dizaine de députés ont reçu, jeudi 1er octobre, dans l’enceinte du Palais du peuple à Conakry, leurs satisfécits après 3 jours de formation initiée par l’assemblée nationale en collaboration avec le département en charge du Budget national.

Dans son discours de bienvenue, le président de la commission des Affaires économiques et financières, Hon Togba Traoré a indiqué que les sessions ont porté sur « le cadre législatif et réglementaire du système de gestion des finances publiques, la présentation des lois de finance, la nomenclature budgétaire de l’Etat, le processus de préparation et d’adoption du budget, l’exécution et le contrôle du budget».

D’après le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté, cette formation est incontournable pour une meilleure marche du mécanisme. « Vous savez l’assemblée a un rôle premier, c’est de rendre compte des mandats qui leur ont été donnés par les concitoyens. Et comme vous le savez, le gouvernement à travers le budget exprime la politique qu’il entend mener en termes de développement. Et ce développement, c’est au bénéfice des populations. Donc étant les élus de cette population, ils ont besoin de comprendre le mécanisme de préparation, d’exécution du budget. Nous avons fait ces échanges pour leur permettre d’être mieux outillés pour qu’ils exécutent leur rôle qui est le contrôle de l’action gouvernementale », a-t-il indiqué.

Avant de réaffirmer par ailleurs, la « volonté du président qu’il y ait cet échange institutionnel, pour que le cadre de gouvernance dans la gouvernance soit amélioré».

Au nom du président de l’Assemblée, le questeur de l’assemblée, Honorable Michel Kamano, a dit sa satisfaction. « Organiser un atelier sur les nouvelles procédures d’élaboration, d’exécution et de contrôle du budget, est arrivé à point nommé. C’est pourquoi le président de l’assemblée très satisfait, a remercié le gouvernement à travers le ministre du budget », s’est-il exprimé.

Selon, Hon Lamine Condé, « a partir d’aujourd’hui, j’ai compris, qu’est-ce qu’un projet de loi des finances, qu’est-ce qu’une proposition de loi des finances, surtout pour ce qui concerne les lois de finances initiales et des lois des finances rectificatives. En tant que membre de la commission des finances, je sais maintenant, comment aborder les sujets par rapport aux problèmes de finances et aux problèmes de budget».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com