Depuis l’entame du mois saint de Ramadan, le prix du kilogramme de viande a connu une hausse vertigineuse à la boucherie centrale de Labé. Initialement vendu à 35.000FG avant le début du Ramadan, actuellement, le prix du kilogramme se discute entre 55.000 et 60.000FG. Cette augmentation  a irrité la colère du conseil communal de Labé qui a instruit la fermeture de la boucherie centrale.

Depuis ce mercredi 21 avril 2021, la mairie de Labé, a instruit à l’administrateur du marché central de Labé de fermer la boucherie de Labé. « Il y a eu une convention entre la coopérative des bouchers et le conseil communal. On s’était entendu sur 35.000FG et qu’à chaque fois qu’ils (les bouchers) rencontraient une difficulté, qu’ils devraient faire recours à la commune avant toute augmentation. C’est ce protocole qu’ils ont violé en augmentant le prix du kilogramme de viande de façon unilatérale jusqu’à 55.000FG et ça ne marchera pas comme ça. Donc en attendant de trouver un terrain d’entente, nous avons instruit de fermer la boucherie », a expliqué Mamadou Aliou Laly Diallo, le Maire de la commune urbaine de Labé.

Du coté des bouchers, ils expliquent cette hausse par la rareté des bœufs. « Actuellement, il n’y a pas de bœufs dans les différents marchés hebdomadaires  et le peu de bœufs qu’on trouve, n’ont pas assez de poids voilà notre problème », a confié Aliou Kanté Boucher.

Le Maire de la commune urbaine de Labé a annoncé la mise en place d’une commission qui aura pour mission de trouver une solution. Mais en attendant, les citoyens de la commune urbaine de Labé continuent de souffrir pour se procurer de la viande de bœufs qui est très prisée en ce mois de Ramadan.  

Plusieurs citoyens se tournent vers les sous-préfectures environnantes pour se procurer de la viande actuellement.

Sam Samoura pour Guinee7.com