La culture guinéenne est meurtrie, et il y a de quoi. Elle vient de perdre un de ces dignes représentants qui a porté très haut le tricolore national au rythme de chants évangéliques et de mélodies envoûtantes.

Oui Kerfala Kanté était un de ces djelys à la voie royale et majestueuse, puisant son inspiration dans les tréfonds de la tradition mandingue.

En apprenant la disparition de cet immense talent, c’est aussi une partie de mon enfance qui s’en va dans les cimes de l’immortalité. Mon père, très fans de l’artiste, m’a toujours habitué depuis tout petit à la voix de ce griot intrépide. Ses chansons m’ont bercé, ont accompagné mon enfance, et ont guidé ma vie d’adulte. Et je pense que c’est le cas de milliers de guinéens qui, à travers le temps ont su apprécier toute la dimension de Kerfala Kanté, cet oiseau rare faiseur de bonheur et d’ambiance.

En perdant Kerfala Kanté, c’est une partie de mon enfance qui s’en est allée à jamais. Mais comme le disait Moussa Mara “Les hommes font l’histoire, mais l’histoire ne retient que des hommes”. L’histoire de la culture guinéenne se rappellera toujours de ce grand artiste aux sources d’inspiration intarissables.

Pour comprendre toute la profondeur des paroles de ce grand artiste aux talents immenses, traduction d’un de ses morceaux fétiches que j’ai toujours chéri : Le morceau, c’est Mansaba.

 Mansaba (le tout puissant)

Au nom de Dieu, le grand bienfaiteur,

Le très juste,

La vie est un passage éphémère,

Oh les hommes, ne savez-vous pas que le prophète (PSL) est le plus fidèle auprès de Dieu? (Refrain)

Dieu est certes capable de toute chose,

Tout ce que l’on fait ici-bas reçoit une récompense à l’au-delà,

Tu es un responsable de famille,

Tu ne donnes pas une bonne éducation à tes enfants, il y en aura des nuisibles à la société,

Et tout ce qu’ils te feront de biens, brûleront certes en enfer,

Dieu est certes le grand rétributeur,

Tout ce que l’on fait ici-bas reçoit une récompense à l’au-delà,…(refrain)

Si Dieu te donne le pouvoir, l’autorité,

Il faut être juste envers les gouvernés,

Si tu ne crains pas Dieu, le jour de rétribution sera sans doute difficile pour toi,..(refrain)

Si tu es un bienfaiteur avec sincérité, celui qui fait le bien est certes toujours récompensé,

Il ne faut pas envier à la richesse de tout le monde,

Si tu savais comment certains deviennent riches, tu ne les envieras plus !

Certes, chacun rendra compte demain à l’au-delà,…(refrain)

Un père de famille décède en te laissant ses enfants, soit juste envers les enfants pour ne pas créer de division,

Celui qui est décédé n’a rien fait de mal à Dieu,

Une mère de famille qui décède en laissant ses enfants, soit aimant envers ces enfants pour ne pas qu’ils soient désorientés,

Celle qui est partie n’a certes rien fait pour Dieu, mais toi non plus, tu n’as rien donné pour rester en vie,

Au contraire, en donnant de l’amour aux enfants, en leur donnant une bonne éducation,

Demain le fruit de cette éducation t’appartiendra,

Avoir des enfants est certes la plus grande richesse,..(refrain)

Avoir une belle maison mais vide, est certes une futilité,

Il n’y a pas meilleure richesse que l’humain (FIN).

Repose en paix l’oiseau, il y a chanteur puis CHANTEUR, Kerfala Kanté était un chanteur au MAJUSCULE. À jamais dans nos cœurs !

L’oiseau a certes cessé de voler mais pas de nous égayer à travers ses chansons.

Merci pour tout !

Par Alexandre Naïny BERETE, étudiant à la faculté de Nantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici