Le live from the republic (LFTR), organisation non gouvernementale, composée notamment de ressortissants guinéens vivants en Occident, dont les familles Diané, Sylla Abé, a procédé, ce vendredi dans l’enceinte du CHU de Ignace Deen, à Conakry, à la remise d’équipements médicaux destinés, à deux hôpitaux (Ignace DEEN, Camp Samory Touré) et à l’orphelinat “Maison des enfants“, situé à Boffa.

Cette remise s’est déroulée en présence du ministre de la Santé, Dr Abdourahmane Diallo ; du représentant du ministre d’Etat chargé de la Défense, Gal Sano, du directeur de l’hôpital, le Dr Awada et de son personnel.

Des équipements sophistiqués sont composés entre autres d’échographe de diagnostique général, d’un colonoscope, d’un nébuliseur, des instruments de laboratoire et des lits.
C’est au total 7 conteneurs de 40 pieds contenant des équipements et des consommables d’une valeur de trois millions de dollars qui arriveront à Conakry dans les prochaines semaines.

Parlant du contexte, Mme Era Traoré représentante de la famille Diané a expliqué : “Cette initiative s’inscrit en droite ligne des objectifs de LFTR, une organisation à but non lucratif, qui a pour crédo de contribuer au renforcement du système de santé guinéen en faveur des couches vulnérables. La famille Diané, consciente des difficultés rencontrées par les structures de santé en Guinée, a initiée une soirée privée de collecte de fonds à New York en 2016. Des partenaires de poids à l’image de Cellcom, GDE, PICCINI Group, Medidata, ont su par leur dévouement contribuer. C’est donc surement une bonne moisson pour le système de santé guinéen, qui a été mis à rude épreuve par la maladie à virus Ebola. Cette action permet de le rendre plus résilient aux défis qui se posent à lui.“

Très content de recevoir ces dons, le ministre de la Santé a remercié les donateurs ‘‘pour ce geste d’une très grande portée médicale et sociale qui répond aux préoccupations du président de la République, le Pr Alpha Condé. Ce geste est d’autant plus important que malgré les efforts fournis par le gouvernement au cours de ces dernières années, la situation de nos hôpitaux se caractérise encore par un besoin important d’équipements médicaux modernes“, a-t-il précisé.

Pour lui, ”Nous assistons aujourd’hui à un bel exemple de partenariat public privé. Je souhaite que ce partenariat se développe dans l’intérêt de nos populations. Nous ne ménagerons aucun effort, pour que ce premier pas aboutisse à des projets féconds et plus ambitieux. Je vais inviter la direction de l’hôpital et le personnel des services bénéficiaires à veiller à son utilisation à bon escient“.

A son tour, le directeur général du CHU Ignace Deen, Dr. Mohamed Awada, enseigne que ‘‘lorsque des personnes ressources, nanties, pensent à notre structure. Sincèrement c’est que du bonheur. Nous veillerons à ce que ces instruments soient utilisés pour l’amélioration de la qualité des soins dans nos différentes structures et pour le bonheur des patients. Ces instruments n’auront pas de pieds pour sortir des ces structures, avec la plus grande énergie nous sanctionnerons ceux qui font de telles pratiques et ils seront obligés de les rembourser et nous les enverrons devant les autorités. “
Pour Rappel, c’est en septembre 2016, que le président de la république, avait à New York, fait le lancement officiel de la cérémonie de quête pour nos hôpitaux.

Abdou lory Sylla pour Guine7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici