C’est dans sa mission philanthropique et humanitaire que le Medico Lions de France, œuvrant sous la bannière du Lions club de Guinée, a offert, ce samedi 24 février, dans les locaux du jardin du 2 Octobre, un important lot de matériels éducatifs et sanitaires, composées entre autres, de lits d’hôpital, de matelas, de tableaux, de chaises et de tables etc., respectivement aux villes de Fria et de  Kissidougou.

Un don reçu par les responsables de ces localités, avec une vive « émotion » et un grand sentiment de « joie et de réconfort ».

Expliquant l’objectif de cette initiative, Mme Tounkara Mariame, déléguée pays de Médico Lions club de France, a dit : « En organisant ce genre de don, on se rapproche des autorités concernées. Pour Kissidougou, nous avons déjà une liste remise par le ministère de la Santé, et c’est ce que nous suivons. L’objectif visé, c’est de rendre service à nos communautés. »

« Nous, nous sommes des Lions et notre rôle fondamental, c’est de servir les communautés les plus démunies et notre façon de donner, c’est d’aller chercher là où il y en a, pour venir donner à nos communautés », a-t-elle poursuivi.

Par rapport à leurs attentes, elle a affirmé que : « Nous attendons vraiment aujourd’hui que sur ces lits offerts puissent se coucher les populations qui en ont besoin ; nous connaissons tous l’environnement de nos hôpitaux aujourd’hui, par manque de lits, nous voyons des gens couchés par terre par manque de lits dans les infrastructures sanitaires. Donc, cet appui-là devra permettre de résoudre tant soit peu ce genre de problèmes ».

Elle a tenu par ailleurs à remercier sincèrement ses homologues du Lions de La Baule, pays Guérandais qui, selon elle, « se sont battus pour avoir ce matériel, pour venir nous le donner. Ils ont fait, depuis 2014, un excellant travail pour la Guinée ».

A rappeler que ce don fait suite à beaucoup d’autres déjà entrepris par le Medico, dans beaucoup de localités dans le pays, entre autres, Nzérékoré, Kérouané, Kindia et même Conakry, où ces mêmes matériels ont été distribués à des structures sanitaires et des orphelinats, notamment en 2015, 2016 et 2017.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com