L’honorable Ibrahima Sory Diallo, président du parti ADC-BOC, était devant les hommes de médias, ce lundi 7 juin, dans la salle Mohamed Koula de la Maison de la presse. Le dialogue politique, la situation du chef de file de l’opposition, le « changement de veste » de Bah Oury et de Faya Milimono étaient entre autres les sujets qu’il a débattus.

Du cadre de dialogue 

« En ce qui concerne les détenus, il y a un cadre de dialogue qui a été institué aujourd’hui. Si on veut aller au dialogue, il y a des préalables, vu, depuis plus de 6 mois, il y a des détenus politiques qui ne sont pas fixés sur leurs sorts. Si le cadre de dialogue doit avoir lieu, il faut qu’on accompagne, c’est-à-dire la libération sous condition pour qu’on vienne à un dialogue. Maintenant si un procès vise un des détenus qui est en porte-à-faux avec la loi il n’est pas exclu que ce détenu qui est en liberté provisoire revienne devant les juges. Mais lorsqu’il n’y a pas de charge, c’est de les libérer purement et simplement. Comme on veut un dialogue pour nous c’est une condition d’un dialogue inclusif ».

Du chef de file de l’opposition 

« En ce qui concerne le chef de file de l’opposition ; il faut tout simplement rappeler lorsque vous vous attaquez à une institution qui a été instituée par le parlement guinéen, il faut rappeler que cela va suivre un principe légal. Ce principe légal est la loi L036 à son article 7 qui dispose que : pour être un parti politique de l’opposition il faut après chaque élection nationale faire une déclaration publique et officielle enregistrée au ministère des partis politiques. Ce parti politique qui aujourd’hui, ce réclame du chef de file de l’opposition par le biais seulement qu’il y a une disposition de la loi qui dit le parti politique qui vient après la majorité prend le titre de chef de file de l’opposition. Il se passe que, il y a une condition dénoncée par la loi L036 qui donne la qualité des partis politiques de l’opposition et si vous n’avez pas rempli ces conditions-là vous ne pouvez être de l’opposition. C’est raison pour laquelle je ne recule pas du fait que c’est le parti (UDG) qui a eu la majorité des députés mais ce n’est pas un parti de l’opposition. Donc, ma démarche est logique et j’ai engagé la démarche à des niveaux très élevés. Il est important de rappeler lorsque vous voulez régler les affaires de l’État, il faut que chacun soit rigoureux sur les principes de la loi. Si vous ne voulez pas respecter la loi, vous ne pouvez pas diriger. Raison pour laquelle on s’est dit on n’est pas contre monsieur Sylla ait un parti politique qui a eu la majorité il faut qu’il respecte d’abord (la loi) ».

Une plainte contre Mamadou Sylla ? 

« La plainte, dans un premier temps je me suis adressé à l’Assemblée nationale. La personne récusée est députée, je suis député. Nous avons passé le problème là. La personne récusée est partie plus loin en demandant son budget, je pense il a eu sa réponse. Cela sous-entend que même dans les invitations au niveau de la diplomatie étatique, il doit figurer. Les récentes invitations vous avez entendu son nom ? Non. Il faut qu’on soit respectueux de nos institutions. Le Pr Alpha Condé est professeur. Lorsque lui-même, il sait que la loi n’est pas respectée il ne va pas violer la loi. Donc, moi je suis dans une démarche interne et qui est en train d’évoluer et qui est en train de produire des résultats ».

De la position de Bah Oury et Faya Milimono 

« Hier, il y a eu des partis politiques qui se sont retirés du processus mais qui sont venus encore souhaiter appartenir à ce cabinet qui n’a pas de base juridique. C’est le chef de file de l’opposition, on a vu le BL de Dr Faya Milimono, le parti de Bah Oury, qui viennent là pour être du cabinet. C’est dangereux.  Vous dites que l’Assemblée là n’est pas légale, vous refusez de participer et vous souhaitez être du cabinet d’un chef de file qui vient de cette même Assemblée. C’est incohérent ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.