Ce vendredi 29 janvier, le directeur général de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS), Malick Sankhon a haussé le ton contre des « manigances orchestrées par certains cadre autour du président de République pour des fins personnelles ». C’était à l’occasion d’une rencontre organisée par la Coordination d’Orientation de la Basse Guinée (COBAG) au quartier Mafanco (Matam).

« Il ne faut pas se voiler la face, il y beaucoup de mécontentements aujourd’hui parce que, le jour où on a dit que le RPG n’aura aucun autre candidat si ce n’est le Pr. Alpha Condé, ils nous ont traité de tous les noms d’oiseaux. Ils nous ont insulté père et mère. Aujourd’hui, par la grâce de Dieu, cet Alpha Condé a été élu président, ces mêmes personnes sont venues s’interposer. Mais ce n’est pas eux, c’est la grâce de Dieu. Donc cela ne doit pas vous frustrer ou vous décourager », a fait entendre Malick Sankhon en langue Soussou.

Avant d’ajouter : « à partir du moment où on a promis au président et on l’a aidé à être réélu, quel que soit la souffrance on doit l’accepter et l’aider encore à mieux mener son mandat. Ceux qui sont auprès de lui, ce n’est pas tout le monde qui l’aime, mais ne regardez pas tout ça… »

« Hier, poursuit-il, quelqu’un m’a dit que des personnes sont actuellement en train d’enregistrer les voix des gens pour rapporter. Moi Malick Sankhon, fils d’Elhaj Ibrahim Sankhon et de Hadja Catherine Kocker, j’ai été en prison au temps de Sekou Touré et j’ai dit ce que j’avais à dire. Aujourd’hui, je ne vois aucune parole que je peux craindre de dire devant un être humain. C’est seul de mon créateur que j’ai peur… Alors n’ayez pas peur, ne craignez pas. Seulement n’insultez pas le président et ne violez pas la loi, mais si vous voulez vous exprimez, faites le. Vous êtes des hommes et des femmes libres. Personne ne peut vous empêcher de dire ce que vous voulez ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com