Face aux désormais anciens ministres, notamment le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana et président des institutions de la République, le porte-parole du Comité national de rassemblement et du développement, le Col Mamady Doumbouya, a donné les dispositions prises à leur encontre durant la période de transition.

Il a indiqué vouloir placer « la transition qui s’ouvre sous le signe de l’espérance et d’une Guinée nouvelle, réconciliée avec elle-même, avec tous les fils du pays. Cela sera possible avec la collaboration et l’aide de tous ».

« A la fin de cette phase transitoire, a-t-il ajouté. nous poserons ensemble bien sûr, les bases d’une nouvelle ère en matière de gouvernance, de sécurité et de développement économique ».

Ensuite il a tenu à « rassurer tout le monde ici présent, qu’il n’y aura aucun esprit de haine ni de vengeance. Il faut dire qu’il n’y aura pas de chasse aux sorcières. Mais la justice sera la boussole qui orientera chaque citoyen guinéen. Comme il a été dit dans le deuxième communiqué, les secrétaires généraux de nos différents départements assureront la continuité du service jusqu’à la mise en place du prochain gouvernement. Je veux tout de même vous informer qu’aucun déplacement hors de nos frontières ne sera autorisé par la transition. Tous vos documents de voyages et vos véhicules de fonction doivent être remis aux secrétariats de vos anciens départements. Une concertation globale sera ouverte pour décrire les grandes lignes de la transition. Ensuite un gouvernement d’union nationale sera mis en place pour conduire la transition ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com