Sansi Kaba et Miss guinée dans le cortège…

 

Lors de la marche de protestation contre les attentats de Paris, organisée dimanche dernier par les journalistes et la société civile guinéenne, on a vu Mlle Halimatou Diallo, fraichement élue Miss Guinée, dans les rangs des marcheurs, aux côtés de Sansi Kaba Diakité, DG des Editions L’Harmattan Guinée, qui s’est trouvé un rôle dans la promotion des Miss depuis quelques années.

La pauvre jeune femme qui apparemment ne sait pas trop dans quelle affaire elle s’est ainsi engagée, a donc suivi le cortège jusqu’à l’ambassade de France, où des déclarations devaient être faites en présence du président de la République, le Pr Alpha Condé. Comme c’est au niveau du hall de la chancellerie que tout devait avoir lieu, l’ambassadeur de France, Bertrand Cochery, a averti que pour des raisons d’exiguïté de l’endroit et de sécurité également, tout le monde ne pourrait y accéder. Ainsi, seuls quelques officiels et organisateurs pourraient y entrer. Mais comme on le sait en Guinée, tout le monde voulait y être et c’est ainsi que Sansi Kaba qui accompagnait Miss Guinée s’est débrouillé pour être dans les lieux en abandonnant la jeune femme derrière lui. La pauvre Halimatou Diallo a été rudoyée par les forces de l’ordre en place pour la sécurité du président, et complètement mise à l’écart.

…Il se retrouve dans le hall avec l’ambassadeur de France, pendant ce temps, la miss tournait de l’œil et s’était effondrée dans la foule…

Dans la foule et dans l’anonymat le plus total, malgré la couronne dont elle était coiffée, et qui lui donnait un air plutôt ridicule, la demoiselle n’a pas résisté longtemps. Au bout d’un moment, elle a tourné de l’œil et s’est effondrée. Est-ce la honte ou la fatigue qui ont eu raison d’elle ?

Heureusement que ceux qui étaient à côté d’elle ont eu le réflexe de la saisir in extremis et de la porter hors de la foule, pour l’étendre et lui donner les premiers soins. L’on s’est alors mis à chercher en vain celui qui était censé s’occuper d’elle, Sansi Kaba était bien loin. Plutôt préoccupé à se faire remarquer par le président de la République ?

Pourtant Miss Guinée était plus « officielle » que Sansi Kaba dans une telle manifestation et devait par conséquent être parmi  les officiels. Mais son ‘’mentor’’ avait vraisemblablement plus besoin d’être là-bas qu’elle et d’être vu par le Pr Alpha Condé. Dommage…

Bily Camara

 

Publicités

Laisser un commentaire