Mercredi 24 aout, lors de la cérémonie de remise du rapport des « Assises nationales », le directeur de la Communication de la présidence de la Transition, Moussa Moise Sylla, pour prouver que le président de la Transition, le Col. Mamadi Doumbouya, ne fait pas dans le « reniement » (sic) [Pas dans le déni ou dans l’oubli, peut-être voulait-il dire] a fait défiler les portraits de tous les présidents de la Guinée -putschistes et élus-. Tous applaudis à l’annonce de leurs noms. La surprise fut tout de même cette ovation en faveur d’Alpha Condé. Le maitre de cérémonie qui laissait un peu plus de temps d’applaudissement pour les autres se trouve obliger de reprendre vite la parole, comme pour casser le vivat. Mal lui en a pris. L’applaudimètre marque plus d’intensité. Quelques secondes après, le réalisateur montre le tombeur d’Alpha Condé qui baisse la tête et range ses papiers (voir vidéo ci-dessous).

Alpha Condé quelques jours après son arrestation ne disait-il pas dans JA que la junte refusait de le libérer parce qu’elle avait peur de sa popularité ? La scène décrite haut démontre si besoin en est, que beaucoup de Guinéens le gardent encore dans leur cœur.

Focus de guinee7.com