Au cours d’une récente sortie médiatique, Sidya Touré, le président de l’UFR a réitéré sa position et celle de sa formation politique par rapport au recrutement, par la CENI, d’un nouvel opérateur technique pour le toilettage du fichier électoral en Guinée, en prélude des prochaines échéances électorales.

Selon le leader de l’UFR, le recrutement de l’opérateur “Innovatrics”, à qui la CENI aurait déjà envoyé un courrier afin de faire une démonstration de son logiciel, serait synonyme d’un troisième mandat assuré pour l’actuel président. Chose à laquelle lui (Sidya Touré) et son parti sont farouchement opposés.

« Il y a une idée nouvelle qui est en train de sortir aussi. Je vous ai annoncé à la radio trois semaines avant le recrutement, que c’est “innovatrics” qui va gagner l’appel d’offre  à la CENI. Et aujourd’hui c’est “innovatrics” qui est en train de gagner, parce qu’Innovatrice a les données de “Gemalto”, les données dans lesquelles il y a 1 million 574 mille faux électeurs. Une fois que tu as ça, tu peux déclarer ce que tu veux. Donc on n’acceptera pas cela aussi, » a fait savoir l’ex-haut représentant du chef de l’État à l’occasion de la dernière assemblée générale de son parti qu’il a présidée.

Avant d’ajouter : « pour nous, Innovatrics peut permettre à Alpha d’avoir deux tiers (2/3) de l’assemblée nationale, “Innovatrics” également troisième mandat aussi, c’est la même chose. »

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici