Agé de 78 ans et père de trois filles, Mamady Touré a été assassiné par des bandits à Kindia, dimanche, alors qu’il revenait d’un voyage qu’il avait effectué à Siguiri.

Joint au téléphone, sa sœur, Mariam Touré est revenue sur ce qui s’est passé. « C’est arrivé à Kindia, aux environs de Foulayah à 5h. Que des bandits qui étaient sur une moto ont signalé au chauffeur de s’arrêter. Mais le chauffeur n’a pas voulu et à continuer à rouler. Ils ont fait des rafales. La balle l’a atteint au niveau de la tête. Et c’est sur place qu’il a rendu l’âme. Le chauffeur a été gravement atteint, mais il n’est pas mort. »

Selon notre interlocutrice, son frère devait revenir avec d’autres membres de la famille notamment son neveu. « Il devait revenir dans une voiture personnelle. Mais comme il avait beaucoup de bagages, notre neveu lui a dit, papa, allons ensemble dans la voiture, je vais embarquer tes bagages dans un taxi. Il lui a répondu que ce n’est pas la peine. Partez avec les femmes, moi je vais aller dans un taxi. Donc, ils l’ont embarqué à la gare à partir de 2h du matin. (…) ils sont arrivés à Kouroussa le samedi matin. C’est là qu’ils se sont perdu de vue… »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com