L’insécurité prend de l’ampleur dans la préfecture de Mandiana. Dans la soirée du mercredi 20 mai 2020, un conducteur de taxi-moto a été poignardé au cou par un présumé bandit. L’acte s’est  produit  à Marena, un district relevant de la commune urbaine, la victime a été transportée  à l’hôpital préfectoral de Mandiana.

Souleymane Sangaré, âgé de 25 ans, s’est échappé de  la mort dans la soirée du mercredi, lorsqu’il a accepté de déposer son bourreau dans le district de Marena situé à 15 kilomètres de la commune urbaine de Mandiana. Sur les lieux, le complice du quidam les attendait.

Selon ses explications, « J’ai pris ce passager à la gare routière dans le but de le déposer dans la mine d’or à Daifa, située dans le district de Marena. A 5 kilomètres de la destination, on a vu son complice qui nous attendait. Il m’a demandé de m’arrêter. Qu’ils vont prendre une grue pour qu’on puisse continuer. Dès que je me suis garé, mon passager m’a poignardé au cou, quand je suis tombé et que je baignais dans le sang, les deux m’ont fouillé, ils ont pris mes deux téléphones en plus de la moto, ils se sont sauvés avec », a-t-il expliqué à l’hôpital.

La victime aurait demandé à un taxi motard de poursuivre les fugitifs. Celui-ci aurait prétexté le manque de carburant pour s’excuser. Finalement, un autre l’a transporté à l’hôpital  de Mandiana. 

Interrogé par un confrère, Kalou Sidibé, numéro 2 du syndicat des taxi-motos a déploré l’acte avant de condamner la faiblesse des forces de sécurité de Mandiana.

Souleymane est hors de danger, selon une source hospitalière.

DE Kankan, Moussa Konaté pour  Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.