Le chef de l’État Guinéen, à travers un décret signé ce jeudi, a enfin ordonné au ministre l’administration du territoire, de procéder à l’installation des conseils de quartier et de district. 

Réclamée depuis plus d’une année, par l’opposition guinéenne, cette décision “tardive” du Pr. Alpha Condé est désormais perçue comme un “échec” par certains. C’est le cas du secrétaire exécutif du parti Union des Forces Républicaines (UFR). “Alpha Condé fait de notre pays ce qu’il veut et quand il veut. Il nous a pris pour des sujets. Nous (la Guinée) sommes devenus la risée de tout le monde (…). Un pays où les responsables de l’État violent toutes les lois, les règles et principes édictées pour une démocratie normale”. Dixit Saikou Yaya Barry.

“Il y a plus d’un an, dit-il, la Cour suprême a délibéré sur cette question et a intimé l’exécutif à obéir à la loi en installant ces chefs de quartiers. Mais c’est aujourd’hui qu’il (Alpha Condé) décide d’ordonner au ministère de procéder à la mise en place. Ça, c’est quelque chose de dommageable pour notre pays, parce que ça retarde le développement économique”.

À la question de savoir, si cette décision du chef de l’État ne l’arrange pas, vu toutes les dénonciations faites par son parti pour l’installation de ces élus locaux, Saïkou Yaya Barry répond : “on a voulu un État normal. Ça doit arranger les Guinéens, pas un parti politique. Notre réclamation, c’était pour que l’Etat fonctionne normalement. Mais ce monsieur est là entrain de violer toutes les lois et fait ce qu’il veut de notre pays. (…) On a crié, mais on a crié pour les Guinéens… D’aucuns appellent ça une victoire, ce n’est pas une victoire. C’est l’échec pour l’ensemble des citoyens de ce pays (…). Un droit obtenu, mais obtenu tardivement (…). Aujourd’hui tout le monde devait se lever pour chasser Alpha Condé, parce que c’est une question de morale. Il a détruit la morale en Guinéenne” a-t-il ajouté.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com