Mamy Diaby, directeur général adjoint de la Société guinéenne de gestion du backbone national (SOGEB), était l’invité de la radio Espace FM, dans l’émission les « Grandes Gueules » de ce vendredi 22 mars. Dans son intervention, M. Diaby a parlé des avantages de la 4G.

« L »arrivée de la 4G va changer beaucoup de choses… Notre pays a une mutation digitale. Le taux de pénétration de l’internet  en Guinée en 2008 était de 0,4% de la population. Ça représentait à peu près 42 mille Guinéens. Après 10 ans, le taux de pénétration de l’internet est passé à  33%. Mais moi je pense que nous sommes trop durs avec notre pays ; nous venons de très loi », a expliqué Mamy Diaby, DGA de la SOGEB.

Poursuivant, il souligne que les citoyens guinéens étaient confrontés à des problèmes de goulot d’étranglement de la bande passante à deux niveaux : « Il y avait un problème de hardwear, un problème physique lié aux infrastructures. Il y avait aussi un problème spectral lié aux fréquences. Donc, avec la signature de convention qui permet de libérer une troisième fréquence de 3G déjà et une nouvelle fréquence de 4G ; ce qui va décongestionner davantage nos réseaux », a déclaré Mamy Diaby.

Quid de l’impact ? « C’est l’amélioration de la qualité des réseaux, c’est l’amélioration de la qualité des services, des produits et surtout l’investissement, l’innovation. Parce que la 4G permettra à l’opérateur d’investir, et quand l’opérateur investit, cela crée des emplois (…) », a-t-il énuméré.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199