Dans la cadre de la prévention de la maladie COVID-19, le masque est devenu tendance dans les rues de Conakry. Certains citoyens ne s’en passent plus. Bien que recommandé, le port des masques répond à des critères précis. Dr Mamadou Dalaba Diallo, médecin biologiste en service au centre médicosocial à la mutuelle de la douane guinéenne, a répondu aux questions de Guinee7.com

Guinee7com : bonjour docteur. Pourquoi porter des masques en cette période ?

Dr Diallo : Le port de masque fait partie des lignes de prévention.  C’est-à-dire tout ce qui te permet de te protéger contre une infection extérieure. On porte les masques dans le cadre d’une infection à épidémie, qu’elle soit d’ordre grippal, virologique, viral ou bactérien. Ce sont des infectiologues qui ont eu pour la première fois l’idée, du comment et pourquoi porter les masques en période d’épidémie.

Qui peut utiliser ce dispositif de prévention ?

Toutes les personnes en zone d’alerte ou de riposte d’une épidémie, comme le COVID-19 doivent porter le masque que ce soit les enfants ou les adultes.

Mais pourquoi vous avez constaté que ce sont les adultes qui portent le masque le plus souvent ? C’est parce que les adultes avec le cadre virologique, les virologues ont dit que quand une infection est virale, les personnes âgées sont plus exposées. Mais les enfants sont le plus souvent, je vais dire, des corps abstraits. C’est-à-dire que les enfants ont une immunité très poussée, leur corps a beaucoup de globules blancs ; qui sont des éléments constitutifs du sang, qui protègent l’être humain contre toute infection étrangère. Mais aussi, les enfants se déplacent moins que les adultes.

Comment utiliser ce dispositif ?

Les masques que nous utilisons le plus souvent en Afrique, sont de masques très basiques. Qui n’ont pas de spécificité. Nos masques que nous portons ici, le plus souvent c’est pour 24h. On porte le masque, pas à tout moment. C’est quand tu es entrain de te déplacer ; par exemple tu vas dans un endroit où il y a un risque infectieux, ou quand quelqu’un tousse.  Mais quand on est seul, ce n’est pas indispensable que tu portes le masque.

Est-ce qu’il y a des risques ?

Nous voyons des gens qui portent des masques 24/ 24 ou de 4 à 5 jours. Cela n’a aucune utilité. Dans notre pays la pollution est très poussée. Vous avez vu les infrastructures routières comment elles sont. Si tu portais un masque à usage multiple, pour beaucoup de jours, tu vas créer une accumulation de beaucoup de germes. Tu as de forte chance de développer une grippe. Porter le masque toute une journée ou deux journées sans le renouveler, c’est une accumulation de poussière et d’infection et immédiatement la toux va commencer.

Les masques donnent d’autres infections bactériennes, des infections microbiennes. Si vous entendez infection, c’est une maladie qui a été contracté à travers un microbe ou une bactérie qui est venue se loger au niveau des poumons. Donc si vous entendez les hautes infections inflammatoires, les infections respiratoires aigües comme la pneumopathie, la tuberculose bactérienne. Ce sont d’autres formes d’infections qui sont graves. Il faut utiliser les masques pour 24h, s’en débarrasser et acheter un nouveau masque.

Concernant les masques, en général, la durée de vie est bien écrite sur l’étiquette. Mais les gens ne lisent pas. Vous constatez dans les rues de Conakry, les gens commercialisent ces masques ; ils les ont mal conservés. Déposés dans les magasins et entrepôts depuis des années. Il n’y a pas de conditions de stockage adéquates. Vous savez, on a connu Ebola, qui nous a créé beaucoup de problèmes. Donc c’est depuis ce temps que les gens ont accumulé beaucoup de masques et les ont gardés. Et les gens les sortent maintenant pour les utiliser. Franchement, il faut voir la durée de vie du masque, le fabriquant, écouter les spécialistes de la santé sur le mode opératoire.

Nous voyons également certaines personnes avec des gants médicaux, est-ce une mesure nécessaire ?

C’est peine perdue. C’est un dispositif qui multiplie les bactéries et microbes, ce sont des dépenses inutiles. Il faut se laver les mains avec du savon ou du gel hydro chloré.

Interview réalisée par Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités