Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), ce samedi 16 novembre, Hadja Maïmouna Diallo, vice-présidente des femmes dudit parti,  a annoncé que les femmes projettent une marche le mardi prochain. Cette marche dite “marche blanche”, partira du rond-point de Bambéto dans la commune de Ratoma pour l’héliport de Belle-vue dans la commune de Dixinn de 9 heures à 16 heures.

“Depuis que le FNDC a commencé ces manifestations, nous pouvons compter plus de 20 morts. Alors, c’est trop ! Déjà un mort c’est trop, (…). Notre objectif est qu’on arrête de tuer nos enfants, des innocents qui n’ont rien fait, pleins d’avenir, qui ne demandent que vivre, (…). Jamais on ne tue des jeunes qui manifestent réellement. C’est après les manifestations qu’ils tirent sur les jeunes dans les quartiers”, a expliqué Hadja Maimouna Diallo.

” Avec tout ce qui s’est passé ces derniers jours, nous avons programmé une marche le mardi prochain.  Nous vous informons qu’on a déjà écrit aux communes traversées et on a reçu les réponses, donc, la marche est autorisée. L’itinéraire va être de Bambéto à l’héliport de Bellevue”, a-t-elle annoncé.

Et de préciser : “la manifestation de mardi c’est sur toute l’étendue du territoire national. Toute les femmes du pays vont se lever mardi pour dire halte à ce gouvernement, pour dire halte à ses agents de force de l’ordre qui n’ont pas compris leur véritable rôle… je demande à chaque femme de se mettre en blanc, de venir avec un balai. Ce n’est pas le FNDC, nous marchons en tant que mère et c’est une marche blanche. Donc, pas de rouge, du blanc”, a laissé entendre l’opposante Hadja Maimouna Diallo.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici