Vendredi 23 février, l’Ambassade du Japon le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice) ont échangé les Notes Verbales du Projet d’appui par la production de semences de riz et sa distribution afin de prévenir l’insécurité sociale et l’insécurité alimentaire dues aux catastrophes naturelles, en présence de Son Excellence Monsieur Hisanobu Hasama, Ambassadeur du Japon en Guinée et Monsieur Kazuki Saito, Chercheur Principal d’AricaRice, de Monsieur N’Famara Condé, Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et de Monsieur Famoi Béavogui, Directeur de l’Institut de Recherche Agronomique de Guinée (IRAG).

Ce projet, d’un montant de cent mille  dollars US (100 000 USD), soit l’équivalent de neuf cent millions de Francs Guinéens (900 000 000 FG), est soumis et mis en œuvre par AfricaRice, organisation de recherche panafricaine œuvrant pour l’amélioration des moyens d’existence en Afrique par des activités scientifiques et des partenariats.  AfricaRice est un Centre de recherche du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR).

Après la crise d’Ebola, de fortes pluies et inondations l’an passé ont fragilisé la production rizicole, et notamment la préparation des semences pour la campagne agricole, créant un problème de disponibilité en semences et d’accès à des semences à plus fort rendement, dans un contexte de terrains inondés. Le projet doit permettre la diffusion des nouvelles variétés de semences de riz NERICA à haut rendement, ainsi que la production et la diffusion de variétés locales, afin de relancer la production de riz dans les zones fragiles. 500 agriculteurs recevront ainsi ces semences, qu’ils cultiveront eux-mêmes, sous la supervision des experts de l’IRAG et d’AfricaRice, qui assureront l’appui technique et le suivi des activités.

Rappelons que, suite à la visite du Centre international de recherche pour les sciences agricoles du Japon (JIRCAS) par Son Excellence le Professeur Alpha Condé lors de sa visite au Japon en juin 2017, l’IRAG a signé un partenariat avec JIRCAS en octobre 2017, afin de relancer le partenariat qui avait été suspendu.

Ce nouvel financement poursuit l’appui du Japon à la politique agricole et de développement rural de la Guinée, afin de garantir une sécurité humaine de base solide et résiliente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici