Contrairement à la plusieurs personnalités publiques du pays, Aminata Touré, maire de la commune de Kaloum, joue la carte de la prudence pour prendre position face à l’éventualité d’une nouvelle constitution pour le pays.

« Je ne peux pas parler de constitution, si je n’ai pas vu la constitution. Comme moi, j’ai dit la première chose d’abord, c’est de voir la constitution qui doit être posée sur la table et discuter. Mais je ne peux parler comme ça de constitution sur la base de rumeurs, mais une fois que je verrai la constitution, à partir de là, je pourrai en parler », a-t-elle répondu, à la question de savoir sa position pour une nouvelle constitution.

D’ailleurs, elle ajoute : « Je pense que la priorité aujourd’hui, c’est de poser la constitution sur la table, qu’on sache ce que c’est et qu’on en discute », a déclaré Aminita Touré, la maire  de Kaloum, ce dimanche 15 septembre 2019, à l’assemblée générale Foutty-laffidy, à Matoto PA.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire