Hier, jeudi 29 novembre, l’opposition plurielle guinéenne s’est réunie en plénière, au QG de l’UFDG, à Hamdallaye-CBG. Le fait marquant de cette réunion, c’est la présence de Bah Oury, après plusieurs années de conflit, au bureau de Cellou Dalein Diallo.

« Je pense que le temps change, je vous ai dit et je répète, les querelles d’hier je les mets derrière moi. Il faut avancer, il faut privilégier l’intérêt du pays. Je m’inspire et le répète, de l’esprit Mandela qui a été dans ce siècle un grand Africain, un grand humaniste, et j’espère et je souhaite qu’au delà de ce que cet esprit Mandela domine, nous guide et nous inspire tous, y compris au niveau de la présidence de la République, en parlant du chef de l’État, comme il s’est réclamé Mandela, qu’il fasse preuve humilité et qu’il soit à l’école de son pays  et son peuple pour nous éviter des drames et des tragédies… Ça lui permettra de sortir par la grande porte », a déclaré Bah Oury, ce vendredi 29 novembre, chez nos confrères de Lynx FM.

A la  question de savoir si un retour de Bah Oury au sein de l’UFDG ou une alliance entre les deux partis est envisagée, Bah Oury dira que: « Vous savez, Bah Oury est le président de l’union pour la démocratie et développement, Elhadj Cellou Dalein est le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée ; ce sont deux partis légalisés, structurés, qui sont en compétition dans l’espace politique guinéen, pour essayer de promouvoir la démocratie. Bon, comme on dit, j’ai ma maison, ma nouvelle maison, je veux la bâtir, je veux la renforcer, qu’elle soit une institution politique à laquelle j’ai toujours ambitionné, forte comme l’a dit Obama, qu’on a besoin des institutions fortes et non des hommes forts. Je m’inscris dans cette logique ».

Il poursuit en disant : « Maintenant, dans le processus, il peut y avoir beaucoup de situations qui permettent d’engranger des forces au fur et à mesure que nous avançons, et il n’est pas dit qu’à terme beaucoup de forces politiques vont se coaliser, vont fusionner pour être dans un dynamique unique, pour faire émerger des courants politiques forts et qui permettront de civiliser le débat politique dans le pays (…) », a mentionné Bah Oury.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici