Ce 28 novembre au Palais Mohamed V (ancien palais des Nations), le Président français, François Hollande et son homologue guinéen Alpha Condé ont animé conjointement une conférence de presse.

Répondant à la question d’un confrère par rapport à la situation politique qui prévaut entre le pouvoir et l’opposition, le président Français a tenu à préciser que son pays est attaché depuis fort longtemps au processus démocratique enclenché en Guinée.  Et a précisé en ces termes : «La France est engagée au moins depuis que je suis président de la République, à faire respecter les échéances, à faire respecter les ordres constitutionnels des pays qu’elle soutient. Et aussi à faire en sorte qu’il puisse à chaque fois y avoir des élections pluralistes et transparentes. Lorsque Jacques Chirac est venu ici en Guinée, il y a 19 ans, Alpha Condé était opposant, il était en prison. Aujourd’hui je suis près du président Alpha Condé. Mais je veux que l’ensemble des parties prenantes guinéennes puissent être associées aux élections qui vont se produire.»

Par rapport à l’implication de la France à la lutte contre Ebola, M. Hollande a révélé : «  la France va consacrer 100 millions d’euros pour la lutte contre Ebola qui est une aide de précaution. Nous continuerons à aider la Guinée même après Ebola.  D’ailleurs, nous voulons une antenne de l’Institut Pasteur en Guinée. Nous allons créer des centres de traitement et de formation pour les soignants. Je vais lancer un appel à l’aide au sommet de la francophonie pour les pays touchés par Ebola.»

Auparavant, le Président français avait remercié son homologue guinéen pour l’accueil chaleureux dont il a fait l’objet: « cet accueil est tourné vers l’ensemble des personnes qui sont venues apporter leur aide à la Guinée. Il y’a une volonté de la part du peuple de Guinée de remercier les Français de leur soutien, les français doivent rester vigilants pour ne pas que la Guinée soit isolée.»

Le Président Français a souligné par ailleurs: «je ne veux pas que les pays qui sont touchés par l’épidémie puissent être entravés dans leur développement. Il était très important que je vienne en Guinée pour montrer au monde entier que la Guinée continue à vivre, mais la bataille n’est pas encore gagnée. Cette visite peut être utile à la Guinée mais aussi au monde entier.»

Alpha Condé a  qualifié cette visite du président français de symbolique. Et a  déclaré : « Alors que certains de nos pays voisins avaient décidé de fermer leurs frontières, la France  a toujours maintenu ces vols vers la Guinée, l’école française a ouvert ses portes. La venue de François Hollande ne vient que confirmer la solidarité de la France à l’endroit de la Guinée. Le peuple guinéen a montré sa reconnaissance. Et  au de-là de ma personne, c’est le peuple de Guinée qui a montré sa reconnaissance. Cette venue de Hollande va encourager les hommes d’affaires à venir en Guinée. Ce qui va nous permettre qu’Ebola ait moins d’impact sur notre économie. C’est une grande fierté pour la Guinée surtout qu’il est venu en ami ».

A noter qu’il y a eu une signature d’un protocole d’accord entre la Guinée et l’Institut Pasteur. 

El Hadj Mohamed Koula Diallo

 

Publicités

Laisser un commentaire