Neuf mois après leur mariage politique, le mouvement Renouveau de Bah Oury et l’Union pour la Démocratie et le Développement (UDD), fondé par Néma Bolonzile Jean Bienaimé Haba sont en instance de divorce. Ren ne va plus entre Bah Oury et Néma Bolonzile Jean Bienaimé Haba. Le second accuse le premier de « gestion opaque » de la formation politique.

Selon Néma Bolonzile Jean Bienaimé Haba, « il (Bah Oury) a créé une gestion opaque dans les affaires courantes du parti. Il effectue des missions sans nous appeler pour se consulter, ne serait-ce que définir les termes de référence de la mission. Et quand il revient, il ne fait aucun compte rendu’’, a-t-il accusé avant d’ajouter : ‘‘depuis qu’il est venu dans le parti, il ne connaît même pas si le parti a un compte (bancaire) il n’a jamais investi dans le parti en commun accord avec tous les membres du bureau politique national.’’

Toujours selon notre interlocuteur, des remarques sur la gestion opaque du parti ont été faites à Bah Oury, en vain. D’ailleurs, estime-t-il, ses passages dans les médias ont servi à son mouvement le Renouveau et non le parti UDD.

‘‘Nous l’avons plutôt trouvé marqueteur politique que leader politique. Nous avons compris qu’il est en train de laisser l’essentiel mais plutôt faire l’essentiel dans son mouvement le Renouveau habillé par le costume de l’UDD. Parce que tout ce qu’il investit, on ait au courant de rien. Tout investissement devrait être connu de tous… Il n’a jamais mis sur pied une commission de collecte de fonds, c’est lui seul qui va et quand on lui remet des biens, il ne fait jamais aucun compte rendu’’, a laissé entendre Néma Bolonzile Jean Bienaimé Haba.

Samedi dernier, dans communiqué diffusé dans les médias, la cellule de communication dudit parti a apporté son soutien à Bah Oury. Sur cette prise de position, M. Néma Bolonzile Jean Bienaimé Haba dira que : ‘‘ce n’est pas une cellule de communication que nous reconnaissons. C’est lui qui a créé ça, le responsable de la cellule de communication je ne le connais ni d’Eve ni d’Adam. Aucun membre du bureau ne peut dire que c’est lui, lui, il est basé à Paris.’’

Sur les accusations comme quoi, le ministre Papa Koly Kourouma est derrière tout ça, M. Haba, se montre clair dans ces propos : ‘‘Papa Koly n’est associé de ça, ni de près ni de loin, je parle sur l’honneur. Je reconnais que Papa Koly a été mon leader mais on s’est séparé en queue de poisson.’’

Lire ci-dessous le communiqué de la cellule de communication que M. Haba dit ne pas reconnaître

La cellule de communication de l’UDD a constaté non sans regret, par médias interposés, une déclaration inopportune de Monsieur Jean bienaimé HABA relative à une probable destitution du Président BAH OURY à la tête de l’Union pour la Démocratie et le Développement « UDD ».

Le refus de l’UDD et son leader de participer au double scrutin largement contesté du 22 mars dernier et la décision concertée du parti d’appartenir au FNDC seraient à l’origine de cette prise de position de l’un des fondateurs de l’UDD.

Cette démarche incohérente qui semble être entretenue par une main noire proche du palais SEKHOUTOUREYA confirme à nouveau le leadership du Président BAH OURY dans sa noble et constante lutte pour la conquête et l’exercice du pouvoir en République de Guinée.

En effet, force est de reconnaitre que l’avènement du Président BAH OURY à la tête de l’UDD a suscité beaucoup d’espoirs chez l’immense majorité des Guinéens. En seulement 9 mois, il a réussi à conquérir la majorité silencieuse qui s’est emparée avec enthousiasme de l’idéal UDD comme alternative crédible dans le cadre de l’élection présidentielle de 2020.

Cher Jean bienaimé HABA, vous avez absolument le droit d’être en contradiction avec une décision du Parti et/ou son leader, et, je ne vous apprends rien quand je vous dis que le Président BAH OURY est démocrate dans l’âme. Cependant, vous avez aussi le devoir en tant que responsable, de respecter la discipline du parti surtout quand il s’agit de la préservation des acquis démocratiques de notre pays.

C’est pourquoi, tout en respectant votre opinion, je vous invite à la circonspection et au sens élevé de responsabilité dans cette démarche qui risque d’entamer gravement votre avenir politique. Car, ceux qui essayent de vous manipuler ont déjà trahi leur nation et se retrouvent aujourd’hui du mauvais côté de notre histoire commune.

Il vous revient d’assumer pleinement en toute responsabilité le choix que vous avez bien voulu porter librement sur le Président BAH OURY. Car, la maitrise de soi permet d’écarter toute forme de manipulation mentale.

Almamy Sékou Soumah

Cher frère, Votre démarche ne surprend guère l’opinion nationale, car nul n’ignore aujourd’hui que le Président BAH OURY fait peur par sa constance et son intégrité qui restent encore des denrées rares dans l’engagement politique en Guinée.

Vous savez autant que moi, que, face aux intérêts égoïstes, BAH OURY a choisi la Guinée et les Guinéens, il a consacré sa vie à la transformation profonde de la société Guinéenne et rassurez-vous, il reste imperturbable face à cette énième tentative de déstabilisation.

Abstenez-vous de céder à la manipulation qui risque de vous conduire tout droit vers l’égarement.

Almamy Sekou SOUMAH, Responsable de la communication de l’UDD.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199