Dans une déclaration parue dans le parisien du 27 aout 2014,  Le Directeur de L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), a affirmé hier que la fièvre Ebola était une maladie plus facile à éviter que le Paludisme si la population était bien informée.

« Comparée à la malaria par exemple, c’est une maladie bien plus dure à attraper mais bien entendu, elle est pire quand vous l’attrapez » a poursuivi Jeremy Konyndyk, qui est au Liberia pour soutenir le combat contre le virus qui a tué quelque 1500 personnes en Afrique occidentale.

Focus de Guinee7