La croix rouge guinéenne a célébré ce mardi 8 mai, le 155e anniversaire commémoratif de la journée mondiale de la croix rouge et du croissant rouge, sous le thème partout, pour tout, « un sourire » comme signe de satisfaction et de réconfort pour les secours volontaires de ce comité.

Comme chaque année, la Guinée en célébrant cette journée a voulu remercier ces secours volontaires. Retenu pour cette année, les organisateurs entendent promouvoir la compréhension du public sur l’intervention de la croix rouge internationale, en mettant en évidence la diversité de son travail et l’universalité de son approche. La journée a été également mise à profit pour rendre un hommage à l’ex délégué à la protection au CICR en Guinée, décédé au Yémen en avril dernier.

Selon le représentant de la croix rouge en Guinée, Youssouf Traoré, ce thème pour la croix rouge, c’est le signe d’un travail bien fait. Un héritage légué par le fondateur de ce mouvement M. Henry Dunant. ” Cette année, le sourire est un signe de satisfaction et de réconfort pour nous les vrais volontaires. Comme pendant la crise Ebola, si les bénéficiaires sont satisfaits de nos services, je pense bien c’est un sourire de la part des bénéficiaires. Notre devoir est de secourir en cas de catastrophe, et on est partout et pour tout le monde’’, dit-il.

Par ailleurs, le chef de mission Bernard Metraux a, quant à lui, réitéré la nécessité de commémorer cette journée, qui selon lui est l’œuvre des millions de volontaires et employés qui interviennent à travers le monde pour assister les personnes en difficultés. « Le 8 mai, Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge est l’occasion de réunir chaque année toute la famille et les amis de la Croix-Rouge pour commémorer les principes humanitaires. Ce jour permet aussi de célébrer avec vous, fidèles soutiens du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge, l’œuvre des millions de volontaires et employés qui interviennent à travers le monde pour assister les personnes ayant besoin de protection et d’assistance, et qui sont, trop souvent, victimes de conflits ou de catastrophes naturelles. C’est, enfin, l’occasion de saluer la mémoire du père fondateur de la Croix-Rouge, Henri Dunant », précise-t-il.

Pour finir, le comité international de la croix rouge sollicite plus d’aides et plus d’implication de la part du gouvernement guinéen pour la sécurité de ses volontaires, afin de les amener à se mobiliser comme un seul homme.

Fatoumata kaba pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici