Au soir de lundi 26 février, devant un groupe de journalistes, à son bureau du quartier Hamdallaye-CBG, le chef de l’opposition dite républicaine, Cellou Dalein Diallo, a fait le point sur la journée ville morte. Selon lui, le mot d’ordre a été suivi à Conakry, Coyah, Dubréka, Manéah et Kindia.

« Aujourd’hui, la ville était vraiment morte. Il n’y a eu aucune activité économique. Aucun marché n’a ouvert. Aucune boutique. Aucun taxi n’a roulé. Tout le monde a observé notre mot d’ordre. Cela signifie que non seulement les Guinéens sont sensibles à l’injustice mais aussi, ils se sont montrés solidaires à notre revendication, qui vise à faire en sorte que les vrais résultats des élections sortis des urnes soient proclamés », se félicite Cellou Dalein, avant de se faire le porte-parole des partis politiques. « Au nom de tous les partis victimes de la fraude, je voudrais remercier tous les citoyens de Conakry, Manéah, Coyah, Dubréka et Kindia ».

Toutefois, Cellou Dalein demande à tous les Guinéens, des différentes circonscriptions, d’attendre « les directives qui ne manqueront pas d’être données par l’opposition, dès qu’elle se retrouvera pour faire ensemble le bilan de la journée d’aujourd’hui. On avait annoncé une série de manifestations. Ici, ce n’est que le commencement. Je tiens à rassurer tout le monde que l’opposition ne reculera pas jusqu’à ce qu’elle soit rétablie dans ses droits ».

Par ailleurs, il a précisé qu’ « il n’y a pas eu de suspension des manifestations » mais le dialogue continue. Le chef de file de l’opposition dit avoir entamé des discutions avec le médiateur de la République, fraichement nommé et le conseiller personnel du chef de l’État, Tibou Kamara.

Pour le moment, selon lui, « il y a eu des promesses qui sont faites, mais à ce stade, je n’ai absolument rien et donc, nous restons sur nos positions et nous continuons à organiser les manifestations. Aujourd’hui, c’était une journée ville morte. La prochaine fois, ce sera une autre manifestation et la population sera informée dans les 48 heures, quand l’opposition va définir de la suite à suivre… »

Pour rappel, plusieurs partis politiques regroupés au sein de l’opposition dite républicaine, réclame la publication des vrais résultats du scrutin de 4 février dernier, car selon ces formations politiques, la CENI n’a pas publié les vrais résultats sorties des urnes.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

1 COMMENTAIRE

  1. cellou dalein , vraiment tu es un nain politique , tu te felicite du malheur des gens comme si c etais une victoire pour toi. la ville morte a eta un echec pour la simple raison , les loubards de l ufdg etaient obliger de barricader les routes de conakry pour empecher les conakryka de vaguer a leur activite , c est ce que le petit cellou dalein appelle reussite. si vous etes sure de vous meme, eviter de barricader les routes pour tester votre popularite en guinee , vous verrez que les gens vont vous bouder et vaguer a leur activite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici