Oumar Sylla alias Foniké Menguè du FNDC, après avoir pris connaissance de sa sentence ce jeudi, a donné du fil à retordre aux gardes pénitentiaires.

En effet, avant d’aller purger sa peine, Oumar Sylla a tenu vaille que vaille à faire sentir son mécontentement. A haute voix, il a voulu faire sa déclaration aux journalistes sur la terrasse du tribunal. Chose que l’une des autorités de cette juridiction a jugé inacceptable et ordonné aux gardes de l’ « amener ». A ces propos Foniké s’est obstiné, donnant ainsi un dur labeur aux gardes qui cherchaient à l’embarquer dans le fourgon dédié au transport des détenus.

Jusqu’à ce qu’il quitte les lieux, ses collaborateurs qui scandaient des slogans hostiles à sa condamnation ont continué à crier et à lui assurer leur loyauté.

« Je continue ma lutte contre le troisième mandat de monsieur Alpha Condé. C’est lui qui a rendu cette sentence. Ce n’est pas cette pauvre dame là. Cette pauvre dame ce n’est pas elle qui a rendu cette sentence. Mais c’est monsieur Alpha Condé qui a tous les dossiers des opposants au troisième mandat. Il a détruit la justice guinéenne. Même en prison, je lutte contre le troisième mandat. Monsieur Alpha Condé a peur de moi, c’est pourquoi… », a-t-il lancé avant d’être embarqué manu militari (voir vidéo ci-dessous) 

A rappeler que Foniké Menguè, détenu depuis le 29 septembre 2020, accusé de « participation délictueuse à un attroupement » a été condamné ce jeudi par le tribunal de Mafanco à 11 mois de prison ferme.

A l’annonce de la sentence, ses avocats ont décidé d’interjeter appel auprès de la cour d’appel de Conakry.


Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.