Ousmane Camara, âgé d’environ 20 ans et domicilié au quartier Téminètaye, a été tué et mutilé très tôt ce jeudi, dans une famille du quartier Almamya dans la commune de Kaloum. D’après des témoignages, le jeune a été aspergé d’eau chaude, les oreilles et l’organe génital coupés.

Tout près du ministère de l’enseignement supérieur, où l’acte s’est déroulé, les amis de la victime ont été maîtrisés par les agents des forces de l’ordre qui étaient présents en grand nombre. En colère, ces jeunes ont voulu s’en prendre au domicile de la famille devant laquelle l’acte passé.

Apparemment abattu par l’histoire, Bangoura Yaya, frère de la victime nous en dit plus sur la mort de ce jeune homme qui aurait arrêté l’école en «5 ème année et serait au port, où il se débrouille».

Par rapport aux faits, il a dit avoir été informé par sa jeune sœur « que ce sont les gens de Almamya qui l’ont frappé. J’ai dis pourquoi ? Elle m’a répondu que parce qu’il a seulement volé un pagne. Ce qui est à 30 mille francs guinéens. J’ai dis mais pourquoi ça? … ça s’est passé de 04h à 6h (selon les informateurs de notre interlocuteur). Ils l’ont attaché, ils ont versé de l’eau chaude sur lui, il lui ont coupé le sexe et les oreilles.»

«On a fait l’observation et il y a une dame qui dit que l’acte s’est passé devant elle. Elle dit que c’est un certain monsieur Diakité qui travaille à la DPJ qui a mobilisé les gens pour frapper le petit jusqu’à la mort, soi-disant que c’est son travail (le vol, ndlr).» a-t-il poursuivi.

Après que le corps ait été envoyé à la morgue, les jeunes du quartier Téminètaye, sont allés le récupérer et l’ont déposé devant le tribunal de première instance de Kaloum. Avant d’être dispersés par les forces de l’ordre, qui ont récupéré le corps.

Plusieurs interpellations ont eu lieu, tant au niveau des jeunes suspectés dans le voisinage, mais aussi dans les rangs de ceux qui voulaient vaille que vaille s’emparer du corps, qu’ils comptaient bien laisser devant le TPI de Kaloum.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com