M.  Camara c’est son nom aurait pris la fuite la semaine dernière à Kaloum, où il disposait d’une clinique privée. Ce professionnel de la santé aurait disparu après avoir été en contact avec un patient qui serait mort de l’épidémie d’Ebola.

Dr M. Camara a quitté son domicile et son lieu de travail sans laisser de traces depuis quelques jours, selon des sources concordantes confirmées par la coordination nationale de riposte contre le virus Ebola. Des questions  se posent sur la destination prise par ce médecin qui aurait soigné un patient qui n’aurait malheureusement pas survécu. La victime aurait été déclarée porteuse du virus Ebola après des tests réalisés sur des prélèvements faits sur la dépouille. Il était donc question de mettre le médecin et ses proches en quarantaine. Et de rechercher les cas de contacts de ce patient. Mais voilà qu’ayant appris cette nouvelle, avant que la Croix rouge n’arrive à son domicile, le médecin aurait pris la fuite, en laissant dans son cabinet de traitement  quelques malades et sa famille, qui continueraient toujours à l’attendre jusqu’au moment où nous mettions sous presse.

Cela relance le problème de réticence aux équipes anti-Ebola qui persiste aussi bien dans le sud est de la Guinée, que dans la capitale et ses environs. Des efforts méritent d’être faits pour vaincre cette réticence, qui constitue une véritable source de propagation de l’épidémie.
                                             

 In L’Indépendant, partenaire de guinee7.com

Publicités