Dans un décret lu,  sur les antennes de la télévision nationale ce mercredi 13 Mai 2020, Aziz Diop désormais ex préfet de Kankan, a été renvoyé dans les mêmes fonctions à Coyah en lieu et place d’Ibrahima Barboza Soumah muté pour sa part à Dabola. Pour la deuxième fois, Aziz Diop n’est plus le préfet de Kankan, c’est le sujet à la une, a constaté notre correspondant local.

Jamais, il n’aura fallut auparavant deux décrets pour la mutation d’un administrateur à Kankan. Sans aucun doute, Aziz Diop aura marqué, d’une manière ou d’une autre les citoyens du Nabaya, notamment par ses comportements très souvent controversés.

Pourtant, Cheick Kaba, coordinateur du FNDC à Kankan, exprime un surprenant regret  quant au départ d’Aziz Diop. « Je regrette son départ, parce que c’est un monsieur qui est suffisamment pondéré et respectueux. Dans ses nouvelles fonctions à Coyah, je ne peux que lui souhaiter bonne chance. Faire cinq ans à Kankan dans une atmosphère telle qu’on l’a vécue, ce n’est pas donné a tout le monde, je lui souhaite bonne chance malgré qu’il appartienne au RPG. » A-t-il dit

Par contre, Moussa Moise Condé Etudiant diplômé en sociologie, quant a lui, n’est pas tendre avec l’ex-préfet. «  Avec monsieur Aziz Diop, je n’ai retenu que les côtés négatifs, parce que moi personnellement ce que je retiens il a fait les déguerpissements il y a quelques années, il est allé déranger les jeunes au bord des routes, cela a beaucoup joué sur les jeunes jusqu’à de nos jours, donc… ce côté négatif vraiment c’est gravé dans nos mémoires. »

Enfin, il faut noter qu’à sa prise de fonction, Aziz Diop avait promis la restauration des services de l’Etat et la sécurisation des citoyens et leurs biens ; aujourd’hui, son bilan laisse  à désirer.

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinee7. Com