Ce dimanche 4 octobre 2020, au quartier Hèrèmakonon2, les jeunes militants de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et ceux du parti au pouvoir, RPG arc-en-ciel se sont affrontés. Jets de pierres, l’affrontement s’est soldé par des actes de vandalisme et des blessés. 

Selon des témoins, les militants de l’UFDG sont venus ce matin pour nettoyer la cours de leur siège avant l’arrivée de leur leader ; soudain les militants du RPG arc-en-ciel sont venus les en empêcher. Ils se sont discutés et l’affrontement n’a pas pu être évité.

Abdoulaye Diallo, l’une des victimes raconte. « On m’a appelé ce matin que notre siège a été attaqué, sur le coup je me suis rendu immédiatement sur les lieux au quartier Bordaux, il y avait une vive tension, nous avons essayé de calmer les jeunes et ils ont commencé à jeter les pierres, au-cours de mon intervention, j’ai reçu une pierre à la tête et un jeune est venu derrière moi avec une machette, il m’a tapé à la tête et j’ai vu le sang coulé, on m’a transporté immédiatement à l’hôpital»,  a-t-il expliqué.

Contacté pour sa version des faits, Mamby Camara, coordinateur du RPG AEC à Kankan s’est refusé de tout commentaire.

Selon Fatoumata Binta Diallo, infirmière de garde, « nous avons reçu trois cas de blessures et nous avons géré deux cas à l’urgence ici et le troisième cas, on a envoyé à l’ORL. Les deux cas que nous avons examiné ici, le premier blessé, c’est un traumatisme crânien, il a reçu un coup sur la tête et au nouveau du genou; le deuxième, lui c’est au  nouveau de nez, de la lèvre supérieure et il a reçu encore un coup à la tête. Lorsque nous avons reçu ces blessés, nous avons doublé le nombre du personnel et des matériels pour d’éventuels cas», a-t-elle dit.

A noter qu’au centre-ville, les commerçants ont fermé leurs boutiques Cependant la circulation n’a pas été impactée.

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinee7.com