Les faits se sont déroulés pendant la nuit. Le premier cas s’est produit dans la nuit de ce mercredi au jeudi 19 novembre 2020, aux environs de 19 heures, dans le quartier Timbo dans la commune urbaine.

Selon nos informations, aucune  perte en vie humaine, mais deux cases et leurs contenus se sont transformés en cendre. 

La victime, Sidiki Condé, dit avoir tout perdu dans cet incendie dont il ignore l’origine, même les intrants et sa récolte stockés dans une case n’ont pas été épargnés.

« Hier j’étais dans ma seconde maison, quand j’ai vu des voisins qui sont venus m’alerter en me disant que ma maison est en feu. Je suis sorti et j’ai pu constater que le feu était situé au niveau du côté opposant ma case à ma maison en dur. Franchement, je ne sais pas d’où est provenu ce feu, car nous n’avions aucune source d’électricité en marche, pas de bougie allumée. Malgré que les voisins soient venus m’aider à éteindre le feu, j’ai pratiquement tout perdu ; vêtements, meubles, moteurs, une somme d’argent de plus 1 millions de FG et aussi mes produits agricoles, engrais, semences, insecticides etc. Tout a été consumé par le feu », s’est-il alarmé.

Sidiki Condé est lun chef de famille, agriculteur de profession. Il n’a pas eu le réflexe de faire appel aux sapeurs-pompiers.

Incendie au marché Diaka

Le deuxième cas d’incendie, au cours de la même nuit,  a été signalé dans les environs de minuit, au quartier Kabada ,1 dans un important centre de négoce et de restauration du centre ville appelé « Marché Diaka ».

L’origine de cet autre incendie n’est pas liée à un court-circuit, mais un feu de foyer non éteint, qui a atteint un stock de fagots de bois qui se trouvait à coté, avant de s’enflammer et prendre le toit de certaines boutiques. Heureusement, contactés, les sapeurs-pompiers ont immédiatement répondu à l’appel et ont débarqué sur les lieux avec leur équipement, et ont commencé à éteindre le feu. 

Mohamed Kébé, propriétaire d’un magasin de riz, explique : « Un ami m’a appelé entre 23 heures et 00 heures, et m’a demandé où je suis, je lui ai répondu que je suis à la maison ; il m’a dit de venir au plus vite, qu’il y a un incendie dans ma boutique. Je suis venu et j’ai vu beaucoup de personnes sur les lieux ; des volontaires et des sapeurs pompiers ont éteint le feu, les dégâts n’ont pas été très importants. Seulement quelques briques ont été cassées, mais j’ai été heureux de venir constater les sacs qui n’ont pas été touchés par le feu », s’est-t-il réjoui.

Moussa Konaté pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.