A Kankan, l’insécurité règne en maitre absolu ; plusieurs attaques à main armée ont été enregistrées dans des quartiers périphériques de la ville. En effet, la dernière attaque date de la semaine dernière. La famille Koita a été attaquée au quartier Senkéfra 2, et les malfrats ont emporté plus de 7 millions de francs guinéens, rapporte le correspondant de Guinee7.com basé à Kankan.

Face à cette insécurité qui règne actuellement, le numéro un de la région, Sadou Keita, gouverneur de la région brise le silence.


« En synergie avec les agents de sécurité, on a décidé de renforcer la patrouille dans la ville. Des barrages seront placés au niveau de toutes les entrées et sorties. A partir de 21 heures, tout le monde sera soumis à la fouille systématique. Et à 00 heure, personne ne doit sortir jusqu’à ce que ces bandits abandonnent ou qu’on mette mains sur eux. Après 00 heures, seuls les véhicules qui quittent les autres préfectures pourraient entrer après la fouille. Nous allons échanger avec les hôteliers et toute autre personne évoluant dans les activités nocturnes, pour expliquer ces mesures, et celui qui ne respectera pas ces mesures verra les autorités en face », a dit le gouverneur Sadou Keita.

Pour terminer, il a invité les populations de Kankan à collaborer avec les autorités, afin de mettre fin à ce fléau. « Les bandits logent dans les familles où ils sont connus. Ces familles sont dans les quartiers ! Si chacun essayait de dénoncer ces malfrats, ils allaient être arrêtés. Donc, nous les invitons à collaborer avec les autorités, afin de mettre fin à ce fléau », a conclu Sadou Keita.

Moussa Konaté pour Guinee7.com