Le procès de sept individus poursuivis pour attaque à main armée d’une boutique d’orange money, survenue au quartier Kabada1, dans la commune urbaine de Kankan le lundi 1er juin dernier, aux environs de 18 heures, s’est ouvert le lundi 27 juillet 2020. Ce mercredi 29 juillet,  le dossier à été renvoyé au lundi, 14 septembre 2020.

Lors des débats, l’avocat de la défense a sollicité la comparution du commandant du camp d’infanterie militaire de Siguiri, qui aurait infligé des tortures à un des accusés, mais aussi celle du régisseur de la maison centrale de Kankan, pour les mêmes faits et le commandant de la garnison de Mandiana, pour une somme de 180.000.000 fg.

Le parquet s’est aussitôt opposé à cette demande de la défense. S’en suivra une chaude discussion entre les deux parties. La défense n’obtiendra finalement pas gain de cause.

Toutefois, les trois (3) premiers à comparaître : Ibrahima Sory Kenda Diallo, Amadou Kourouma alias français et Mohamed Kourouma, alias Joe, ont reconnu les faits qui leur sont reprochés et les  quatre (4) autres ont opté pour une négation systématique des faits.

Après la comparution des victimes du braquage, le tribunal de première instance de Kankan a renvoyé les débats au mois de septembre prochain.

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinee7.com