C’est un homme (la soixantaine) qui aurait enceinté sa fille adoptive au quartier Kaporo dans la commune de Ratoma, en haute banlieue de Conakry. L’accusation est portée par la fille en personne, qui, interrogé sur sa grossesse, a déclaré que l’auteur n’est autre que son père adoptif, reconnu comme guérisseur.

Mercredi dernier, le monsieur a été interpelé par la gendarmie et mis à la disposion de la Brigade Spéciale de Protection des Personnes Vulnérables (BSPPV). Contacté par notre rédaction, le commandant de cette brigade, Adjudant-chef Bernard fait le point. « Il (l’accusé) a enceinté sa fille adoptive parce que la mère de cette dernière a divorcé avec son premier mari pour lequel il a fait deux enfants. Donc, elle est venue se remarier avec lui, en compagnie de ses deux filles qui vivent sous son toit. La mère faisant le petit commerce entre Conakry et Forécariah donc, chaque fois que la femme se déplaçait pour Forécariah, lui il restait à la maison avec les filles pour abuser de celle de 15 ans. Donc, c’est dans cette pratique il est resté et voilà c’est la grossesse qui a surgi.»

« La fille entendue par les parents et autres, poursuit l’OPJ, a fini par dénoncer le monsieur qui est l’auteur de la grossesse. Du coup ça fait du bruit dans le quartier la gendarmerie a été interpellée et il a été conduit à notre niveau. Aujourd’hui, nous on le poursuit pour viol sur mineur et inceste », a précisé Adjudant-chef Bernard.

A la question de savoir si le présumé violeur a reconnu les faits pendant l’interrogatoire, le commandant de la brigade fera savoir qu’il : « n’a pas accepté de reconnaître les faits de façon claire mais il ne peut pas nier parce que, toutes les deux ont témoigné contre lui, (…). Mais vous savez c’est des faits aussi difficiles à reconnaître. La seule chose qu’il nous a dite c’est dire “c’est difficile à expliquer”. Même dans son audition, il n’a pas été clair avec nous ».

Quid de la procédure ? « La procédure, nous sommes en train de la terminer peut-être aujourd’hui (vendredi), on va le conduire devant le procureur de Dixinn », a martelé le gendarme.

Bhoye Barry pour guinee7.com
00224 628 705 199