L’ancien argentier du pays, Ibrahima Kassory Fofana, serait pressenti pour remplacer son ‘‘frère’’ à la Primature. Il aurait plusieurs fois rencontré le président Alpha Condé pour en discuter. Ce ne serait  d’ailleurs pas la première fois que les deux personnes en parlent. Avant le gouvernement Saïd II, Kassory était en pole position des Premiers ministrables. Mais le choix des hommes devant composer le gouvernement aurait été la pomme de discorde.

Don Kass n’aurait pas accepté qu’on lui ‘‘impose’’ des hommes. C’est en tout cas ce que dit son entourage pour expliquer sa non nomination au poste de Premier ministre dédié par Alpha Condé à la Basse Guinée. Qu’à cela ne tienne. Les deux hommes se parlent régulièrement. Et, semble-il, ont de l’estime chacun pour l’autre. Kassory, c’est décidemment le ‘‘petit’’ des chefs d’Etat.

Comme autrefois avec Lansana Conté, il fréquente Alpha Condé avec qui, il engage des discussions sans tabou. Il lui donne les points de vue du petit-frère qui ne sont forcément pas ceux du grand-frère. Mais ça passe, comme on dit. Par contre ce qui a du mal à passer, c’est bien certains ‘‘dérapages’’ de Kassory dans la presse avant les législatives. Ses discours étaient virulents et foncièrement ethnocentristes. Un comportement qui coince le ‘‘grand-frère’’ et le met dans une sorte de dilemme cornélien. En réalité,Kassory peut être efficace pour le président à la Primature, mais le nommer ne serait-il pas une sorte de prime à la désinvolture à l’égard du président de la République ? La voie pour les autres qui aspirent à un poste de haut niveau serait toute trouvée.

Le député non aligné à l’Assemblée est certainement conscient de ses gaffes et essaye comme il peut de jouer les pompiers de service. Mais ce qui est dit est dit, nous enseignent les Ivoiriens.

L’alternative ? Certains parlent de Kiridi Bangoura qu’ils trouvent très loyal et connaisseur de l’Administration du territoire. D’autres évoquent le nom de Kabélé Camara, le ministre de la Défense, il a réussi la réforme de l’Armée et est très proche des notabilités de la Basse Guinée. Aussi, Kerfalla Yansané mais pas du tout politique. Enfin sans trop d’assurance le nom de Abé Sylla s’écrit au crayon sur cette liste. Mais le gentleman ne semble pas trop intéressé à la gestion des affaires en Guinée. Il est plutôt intéressé à développer son business aux USA.

Ibrahima S. Traoré

Publicités