Semi Keba, activiste franco-béninois, aurait été bloqué à l’aéroport de Conakry ce vendredi 2 mars. C’est en tout cas ce que dit Siaka Barry, ancien ministre de la Culture.

Sous la houlette de Elie Kamano, activiste-chanteur, les « révolutionnaires » guinéens avaient invité Kémi Séba, pour « passer des messages d’information et de sensibilisation auprès des jeunes, dénoncer le clientélisme, le favoritisme, l’acharnement de la Cour pénale internationale (CPI) contre les dirigeants africains, le Franc CFA. Il venait aussi pour donner un préavis aux dirigeants africains pour qu’ils mettent en place une monnaie unique ; et dénoncer tous les présidents qui veulent s’éterniser au pouvoir en manipulant leurs constitutions», explique un organisateur.

Publicités