Au terme d’un atelier de formation organisé en faveur de la société civile guinéenne, Search for Common Ground et son partenaire, le ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenneté se sont adressés aux médias, ce vendredi 17 juin, à Kaloum.

L’objectif de cette formation était de parler de l’utilité d’une nouvelle plateforme d’alerte précoce et réponse rapide pour la prévention des violences lors des prochaines échéances électorales en Guinée.

La formation a apporté une réponse à la demande des membres de ladite plateforme et  a permis également d’augmenter leur connaissance sur ce nouveau système d’alerte précoce et de réponse rapide.

«Ceux qui ont bénéficié de cette formation vont s’engager dans le monitoring de violence possible et de violence effective liées au processus électoral pour permettre, avec l’appui du ministère de la Citoyenneté, de trouver des solutions très rapides afin que le processus électoral demeure une opportunité pour cimenter la paix et la cohésion sociale parmi les citoyens», espère Alfred Bulakali, formateur à Search for Common Ground.

La mise en place de cette structure trouve sa légitimité en Guinée, pays qui n’a cessé d’enregistrer les cas de violences pendant les différentes échéances électorales.

Lors de son intervention, M. Kalifa Gassama Diaby, ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté souligne que le «Guinéen est de plus en plus violent et nous sommes là à faire semblant de nous interroger pourquoi. Or les causes nous les connaissons car nous en sommes responsables. Ce constat est amer mais il est pourtant vrai. Telle est aujourd’hui la situation de notre pays. Aucune ethnie, aucune région, aucun parti politique ne fait exception. Nous sommes tous des acteurs principaux de cette situation à travers nos comportements, nos propos et discours. Alors il est important que nous essayions d’accorder une veille particulière aux indicateurs de violence afin d’en atténuer les conséquences. C’est pourquoi je salue cette initiative de la mise en place de cette plate forme sur les alertes précoces et les réponses rapides»

Cette plateforme va permettre aux différents participants de faire face aux éventuels défis liées aux violences électorales

«Nous savons désormais comment s’y prendre quand il y aura un conflit puisqu’on a été outillé suffisamment par le formateur lors de ces deux jours de formation. Nous avons vu également d’autres questions liées à la prévention de la paix. Aussi comment essayer d’identifier les sources de conflits et remonter les informations le plutôt pour les traiter afin qu’ensemble on puisse apporter une réponse rapide pour éviter que la tension dégénère», s’est réjoui M. Mohamed Lamine Diaby, président de l’ONG les Amis du futur.

«Cette plateforme prendra toute sa place lors des élections en vue de contribuer efficacement à l’atténuation des violences. Je voudrais donc exhorter chacun de vous individuellement et collectivement à vous engager dans cette voie de recherche permanente de la paix et de la citoyenneté. Cela afin de permettre à notre pays de relever enfin dignement les innombrables défis dans son parcours de construction d’un  Etat de Droit. La Guinée nous appartient à tous donc tous nous devons contribuer à sa stabilité et à sa quiétude. Encore mes remerciements à Search for Common Ground pour son partenariat que nous souhaitons fructueux», a conclu le ministre Gassama Diaby.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici