Les premières épreuves du BEPC ont été lancées, ce lundi 08 juillet 2019, sur toute l’étendue du territoire national. La cérémonie officielle du lancement des épreuves a eu lieu au collège Tafory, en présence des autorités éducatives et administratives de la région de Kindia. Elle a été présidée par Dr Doman Traoré, chef de cabinet du gouvernorat de ladite région.

C’est en présence des autorités éducatives et administratives régionales que le coup d’envoi du BEPC a été donné, au collège Tafory, dans la commune urbaine de Kindia. Abdoul Tchapato Barry, inspecteur régional de l’éducation de Kindia, apporte les statistiques suivantes : « Dans la région administrative de Kindia, nous avons 27.925 candidats, dont 12.303 filles, pour 93 centres d’examen, 8 centres pour franco-Arabe. La particularité de cette année, par rapport à l’année précédente, est que cette année, nous avons déplacé 90% de chefs d’établissements pour être superviseurs dans les autres préfectures. Par exemple, à Télimélé, on a maintenu un seul. Sur les six centres, les cinq sont venus d’ailleurs. A Kindia aussi, nous avons gardé deux, les autres sont venus des autres préfectures, pour qu’il y ait l’équité au niveau de la région de Kindia. Les DPE ont pris toutes les dispositions pour un déroulement normal. Mais avant, l’inspection régionale de l’éducation de Kindia avait déployé ses cadres dans les préfectures, pour sensibiliser tous les encadreurs scolaires par rapport au mot d’ordre “Tolérance zéro” ».

Dr Doman Traoré, chef de cabinet du gouvernorat de Kindia, qui présidé la cérémonie de lancement officiel des épreuves, a exprimé ses sentiments en ces termes : « J’ai eu l’honneur, au nom de Madame la gouverneur de la région administrative de Kindia, de procéder au lancement officiel des premières épreuves du BEPC  2019. J’ai demandé aux surveillants de faire correctement leur travail, conformément aux instructions ou aux directives du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. Quant aux élèves, je les ai rassurés de notre accompagnement et nos bénédictions. Je les ai invités à compter sur eux-mêmes. Nous devons tous promouvoir la culture de l’excellence, conformément à la vision du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé ».

Abdoulaye  A.  Camara, directeur régional adjoint de  l’enseignement secondaire, superviseur des examens à Kindia, parle de l’organisation du BEPC, et rassure : « Cette année est particulière par rapport aux années précédentes. On a connu des disfonctionnements en ce qui concerne des contestations sociales. Mais nous avons réussi l’année scolaire. Nous avons pu mettre en place des dispositifs pour rattraper les cours. Il faut mettre l’accent sur les téléphones. Les surveillants, les candidats, quiconque sera surpris avec un téléphone sera éliminé et poursuivi devant la justice », a-t-il insisté.

À rappeler qu’aucun cas de fraude n’a été enregistré à Kindia, lors de l’examen d’entrée en 7ème année.

Joseph Bangoura pour guinee7.com

628388493

Publicités

Laisser un commentaire