Des personnes de mauvaise foi démontent tôles et plafonds des bâtiments administratifs sous le regard indifférent des autorités et impuissant des citoyens de la préfecture de Koubia, a constaté le correspondant de l’AGP dans la localité. 

Insuffisance d’infrastructures, précarité de certains bâtiments et autres maisons en ruine. Voilà l’aspect physique déplorable de la cité. A cela s’ajoute l’effet des calamités naturelles de ces deux dernières années, notamment les vents violents, les pluies diluviennes et des tornades.

Actuellement, les bâtiments de la Poste, du Développement rural, du Palais de Justice, des logements de la Police, de la Gendarmerie, sont décoiffés. Et les travaux de rénovation de la Direction Préfectorale de l’Education (DPE), inachevés. Comme pour dire que le «malheur ne vient jamais seul !»

En tout cas, si ces bâtiments administratifs ne reçoivent pas de rénovation maintenant, ils risquent d’être ruinés sous peu.

Par conséquent, de nombreux occupants de ces bâtiments présentant un piteux état, tournent leur regard vers les appartements en location. 

Source : AGP