Suite à l’obtention du payement immédiat des 40% d’indice salarial par les enseignants à travers la lutte menée par le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée), version Aboubacar Soumah, des membres du bureau exécutif de la Confédération Nationale des Travailleur de Guinée (CNTG) se sont réunis avec certains fonctionnaires de l’Etat à la bourse des travailleurs, ce vendredi 16 mars 2018. Au cours de cette rencontre, le secrétaire général de la CNTG, El. Amadou Diallo a annoncé l’obtention de la totalité des 40% pour tous les autres fonctionnaires. Le payement est échelonné sur plusieurs mois de 2018.

Prenant la parole, El Hadj Amadou Diallo a fait savoir que, « si d’un côté une couche très sensible et très vulnérable qui est l’éducation a pu bénéficier de 30% de reste. Alors, je me suis dit, qu’il faut que les autres fonctionnaires en bénéficient. J’ai dit à Monsieur le président quand l’accord a été signé, je suis très désolé, nous sommes tous des commis de l’Etat et nous sommes des fonctionnaires, il faut que nous autres bénéficions des 30%. C’est bien vrai, nous n’avons pas les mêmes statuts (…) ».

Et de poursuivre : « Après la rencontre avec le président, moi je n’ai pas attendu mes camarades de l’USTG parce que, j’étais remonté. J’ai rencontré le ministre du Budget, nous avons longuement discuté autour de la question et nous avons obtenus les résultats. Premièrement, les 115 médecins qui ont trouvé la mort suite à la maladie Ebola sous l’instruction du président Alpha Condé, il a ordonné que toutes ces familles soient prises en charge au point de vue des pensions, c’est-à-dire de pensions de reversions à compter de 2018. Les 26 paramédicaux qui ont été des bénévoles lors d’Ebola, voilà aussi des gens qui ont été recommandés par le président de la république parce qu’ils ont été recrutés par Médecin sans frontière. Il (Alpha Condé ndlr) a ordonné aussi immédiatement que ces 26 personnes soient remises dans les effectifs de la fonction publique et cela est fait conformément au profil de chaque cadre engagé à ce niveau. J’ai eu cet accord à votre nom à compter du mois de mars, tous les agents de la santé aussi bénéficieront des 30% ».

Par ailleurs, « tous les fonctionnaires ayant bénéficié de la retraite au 31 décembre 2017 bénéficieront des 40% à partir du 30 avril 2018 parce que quand on signait l’accord ses cadres étaient là. Donc s’agissant des autres fonctionnaires, il y a 101 mille fonctionnaires je me suis bien renseigné avant que je sois avec le ministre du Budget. La santé a un effectif de 12.500 fonctionnaires. 40 mille fonctionnaires en faisant la sommation, vous trouverez avec 52 mille et quelques fonctionnaires. Donc ce qui reste est 43 mille fonctionnaires. Vu cette masse salariale aussi importante, nous avons longuement discuté à bâton rompu difficilement, nous sommes quand même accordés compte tenu des contraintes budgétaires. Pour les autres fonctionnaires à compter du mois d’Avril, nous allons avoir 10%, du mois de Juillet nous allons avoir 10% et à compter du mois de septembre aussi 10%. Cela veut dire tout simplement, les 30% sont tous payés en 2018 ».

Enfin, le numéro 1 de la Confédération Nationale des Travailleur de Guinée, a souligné que ces négociations vont être actées le lundi 19 mars 2018 devant le ministre de l’Emploi, de la Fonction publique ; du Budget et l’inspecteur général du travail.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

 

Publicités