Quelques semaines après la fermeture des locaux de son parti par les autorités, le 20 octobre 2020, Cellou Dalein Diallo, par le biais de ses avocats avait saisi le tribunal de Dixinn par référé pour une levée de cette fermeture. 

Là-bas, le juge en référé a maintenu la fermeture des bureaux et du siège de l’UFDG. Perdant, les avocats de Cellou Dalein, ont relevé appel de cette décision.  

Après la première audience qui était consacrée aux débats, réquisitions et plaidoiries, la Cour d’appel a tranché, ce jeudi 4 mars 2021. Dans son verdict, la Cour a confirmé la décision prononcée en première instance. Ainsi, Cellou Dalein Diallo, perd à nouveau son procès contre l’État dans cette affaire. 

« Nous avons succombé au procès, il faut le reconnaître avec honnêteté. La cour a confirmé l’ordonnance rendue par le tribunal de première instance de Dixinn qui a maintenu les lieux tels qu’ils se présentent maintenant-la pour raisons de contestation sérieuse du litige », a déclaré Me Salifou Béavogui. 

Avant d’annoncer : « De toutes les façons, la décision est tombée cet après-midi, l’ordonnance du premier juge a été confirmée. Nous comptons porter le différent devant la Cour Suprême. Nous n’allons pas nous arrêter en si beau chemin, nous allons continuer à nous battre et nous aurons d’autres procédures parce que les libertés publiques doivent être respectées dans notre pays. »

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199