L’Association des Jeunes pour le Leadership, la Diversité et le Développement Durable, a organisé une conférence de presse, mercredi dernier, dans la salle Mohamed Koula Diallo de la maison de la presse à Kipé. Les notions de réconciliation, de leadership, de la diversité et le développement durable étaient au centre des débats. 

Dr Oumar Diallo, le conférencier, spécialiste du développement international, a tout d’abord défini les différentes notions de la conférence, avant de dire qu’ “il y a la diversité en Guinée. Quand on parle de diversité et leadership, on ne doit pas s’adosser seulement à une partie et chercher à être pour ou contre une autre partie. Donc, le leadership que nous devons adopter, c’est le leadership du patriotisme”, a-t-il conseillé.

“Il faut savoir que la Guinée c’est le pays que Dieu a donné à nous tous. Les rescousses naturelles, ressources humaines, environnementales, Dieu a tout donné à la Guinée. Mais ce qu’il y a depuis longtemps et aujourd’hui, ce qui se passe en Guinée, au lieu d’utiliser les différentes ethnies pour le développement de la Guinée, il y a certains qui utilisent la diversité ethnique comme une opportunité pour faire ceci ou cela. La diversité normalement, doit être une opportunité du développement durable et devrait être considérée illégale d’être une source de diviser pour régner”, a renchéri Dr Oumar Diallo.

Par ailleurs, ce spécialiste du développement international estime qu’il faut qu’on se tolère, parce que, selon lui, “chaque leader qui vient il y a des gens qui sont morts ; est-ce que le bas peuple va continuer à se venger ? Ça ne marchera jamais. Ce qu’il faut faire en Guinée, c’est quoi ? Il faut qu’il y ait une conférence nationale et qu’il y ait le pardon”, a-t-il suggéré.

Pour finir, le conférencier soutient mordicus qu’il n’y a pas un pays démocratique dans le monde sauf la Suisse dont les décisions viennent du peuple pour remonter au sommet de l’État. 

“La démocratie actuelle c’est l’alternance qui s’effectue dans les États qu’on appelle nation démocratique. En réalité, il n’y a pas un pays démocratique”, a-t-il conclu.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités