De nombreux témoignages et bénédictions venant de divers bords ont accompagné, vendredi, l’ancienne maire de la commune de Kaloum à sa dernière demeure, aux cases de Belle vue, demeure de son père, récemment retournée à la famille par le CNRD, à Conakry.

Après le sermon du premier imam de la mosquée Fayçal, Elhaj Mamadou Saliou Camara et la prière mortuaire, la dépouille a été conduite à sa dernière demeure par une foule compacte.

vêtus en blanc, des proches, amis, collaborateurs, anciens dignitaires du régime d’Alpha Condé et nouvelles autorités, sont venus rendre hommage à la fille aînée d’Ahmed Sekou Touré, décédée, le 12 janvier dernier au Maroc.

La famille a tenu à remercier le Roi du Maroc pour la prise en charge des soins et les autorités guinéennes, pour la compassion exprimée à son égard.

Prenant la parole, Lalanza André Camara, la plus jeune des enfants de la défunte, a remercié les uns et les autres et s’est souvenue de l’humanisme de sa mère. « Jeune, quand mes camarades me demandaient ce que je souhaitais devenir une fois adulte ? Je répondais, je souhaite être comme maman. Une réponse spontanée, de laquelle je ne comprends qu’aujourd’hui la réelle profondeur. Je ne savais absolument pas de quel métier il s’agissait. Mais néanmoins, l’amour, la pureté et la dignité qui illuminent chacun de ses gestes, me firent comprendre que ma mère servait un empire. Chacun de ses pas, chacun de ses mots étaient empreints de douceur et de bienveillance. Ma mère guerrière infatigable, construisait l’empire du bien. Je serais comme maman ; mais j’en comprends aujourd’hui la portée. Je ne vous dirais pas plus sur ma mère. Elle ne parlait pas de sa personne. Je laisserais le soin à tous de se souvenir de ma mère et de la célébrer. Nous vos enfants, vous présentons nos condoléances et vous remercions de votre présence », a-t-elle témoigné.

Au nom du président de la transition et du gouvernement, le ministre secrétaire général des Affaires religieuses, Elhaj Karamo Diawara, a affirmé : « Nous savons que le peuple de Guinée est un vaillant peuple. Cette cérémonie funèbre marque un facteur d’unité entre les Guinéens. Aujourd’hui dans cette salle, il y a toutes les composantes de la Guinée réunies autour de leur sœur qui doit être accueillie tout de suite par Dieu. Que son âme repose en paix. Et qu’Allah le tout puissant, l’accueille après notre séparation avec son corps dans le paradis Firdaws, auprès du prophète Mohamed (PSL), les bienfaisants et ceux que Dieu a pardonnés. »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com