Ils sont une centaine à être admise après un concours rude. Ils partent pour une formation de deux ans pour être imams. Ce lundi à 22heures, le premier groupe  s’envole pour le royaume chérifien. Le deuxième  prendra  son avion ce mardi.

Ils sont cent deux personnes à avoir cet honneur. Deux ans pour aller réciter le coran et cent cinquante hadiths du prophète Mohamet, (Paix et Salut Sur Lui). Ceci est le fruit d’une coopération qui date depuis belles lurettes entre la Guinée et le Maroc. De nos jours, six mille cinq cent soixante-dix cadres, rien que des ingénieurs, imams et médecins ont bénéficié de cette coopération.

« Le professeur Alpha Condé a invité l’année dernière le roi Mohamed VI mais avant cette invitation le gouvernement a demandé au Maroc la formation de cinq cent imams de la République de Guinée » a expliqué devant l’assistance le secrétaire général des affaires religieuses.

Auparavant des négociations ont ponctué cette admission des jeunes mais aussi des vieux pour aller se former. Dans ce contexte, un compromis, confie Elhadj Diassy, a été trouvé, celui d’accepter des vielles personnes dont la tranche d’âge varie entre cinquante  et soixante-dix ans pour trois mois de formation. Ces derniers bougeront à partir du 10 février 2015.

Encore, il est prévu par le secrétariat des affaires religieuses un programme de formation pour des jeunes filles qui vont prendre le départ à  la même date.

L’ambassadeur du Maroc en Guinée et le premier ministre, tous comblés de satisfaction. Le dernier dans un style religieux prodigue des conseils aux jeunes candidats : «L’islam met l’homme au centre  des préoccupations. Qui sait la vie en société doit être pacifique et de solidaire. C’est cet islam que nous vous demandons d’apprendre. »

Ce partenariat sera réchauffé  au mois de mars. Des groupes de jeunes iront au Maroc pour deux ans de formation.

Pour tout dire, le Maroc avec son islam modéré est certainement le meilleur endroit où la Guinée (pays laïc)  doit envoyer des jeunes pour apprendre la science islamique.

JB.

Publicités

Laisser un commentaire