Selon un communiqué de l’Action mondiale des Parlementaires, transmis à guinee7.com, « le Gouvernement de la Guinée est respectueusement encouragé à envisager de soumettre son premier rapport national au Comité 1540 du Conseil de sécurité des Nations Unies ».

En effet, « la résolution 1540 du Conseil de sécurité des Nations Unies, adoptée en 2004, exige de tous les États membres des Nations Unies qu’ils prennent des mesures pour empêcher la prolifération des armes de destruction massive à des acteurs non étatiques, y compris des organisations terroristes », précise le communiqué.

« Cette résolution exige de tous les États membres des Nations unies qu’ils soumettent au comité 1540 un rapport décrivant les mesures qu’ils ont prises pour mettre en œuvre cette résolution », fait remarquer le communiqué. Non sans mentionner qu’« À ce jour, 17 ans après l’adoption de cette résolution, 184 des 193 États membres de l’ONU ont pris cette mesure ».

« Malheureusement, déplore-t-on la Guinée fait partie des 9 Etats membres seulement des Nations Unies dans le monde qui n’ont pas rempli cette obligation de rapport ».

Pour cette raison, « le gouvernement de la Guinée est respectueusement encouragé à envisager de soumettre son premier rapport national à ce Comité 1540 sans plus tarder ». Une façon très diplomatique de lancer un « ultimatum » à notre pays.

Voir le lien ci-dessous

https://www.un.org/fr/sc/1540/national-implementation/national-reports.shtml

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.