Selon Jeune Afrique, à moins d’une semaine de la fin de son mandat constitutionnel, Yahya Jammeh campe encore au palais présidentiel et conteste les résultats de la présidentielle, après les avoir, dans un premier temps, acceptés. Depuis, la Cedeao s’active à proposer différents scénarios de sortie honorable à Yahya Jammeh.

Le journal panafricain rappelle que les députés nigérians ont appelé jeudi 12 décembre le président Muhammadu Buhari, qui dirige la médiation régionale, à envisager « d’offrir au président sortant Yahya Jammeh un refuge sûr au Nigeria pour vivre en sécurité, comme moyen de mettre fin à l’impasse politique en Gambie ».

‘‘D’autres destinations, comme le Maroc ou la Guinée, seraient également évoquées comme protentielles terres d’asile du futur ex-président Jammeh, en raison notamment de ses liens familiaux avec des ressortissants de ces pays’’, révèle JA.

Focus de guinee7.com