C’est devenu comme un rituel, les démissions à l’UFR. Le 13 juillet dernier, la présidente et la vice-présidente du parti de Sidya Touré, à Forécariah, un bastion, ont rendu le tablier. N’Nabinty Camara, présidente du bureau et Mariama Camara, vice-présidente, ont respectivement motivé leurs démissions par un « disfonctionnement aigu et manque de considération» et pour des « raisons personnelles ».

Des pontes de l’UFR ne cessent de quitter la troisième force politique du pays. Lire ci-dessous les lettres de démission.

Focus de guinee7.com