Pour une durée d’un an, la Guinée s’apprête à organiser la «Saison Culturelle et Sportive» à partir du mercredi, 06 avril 2016. Une date qui coïncide à la célébration de la «Journée Internationale du Sport au Service de la Paix et du Développement», décrétée par les Nations-Unies depuis 2012, rapporte l’AGP.

En effet, la Saison Culturelle et Sportive étant une sorte de tribune, va permettre aux promoteurs des secteurs concernés, d’échanger avec les pouvoirs publics sur des questions empêchant la Culture et les Sports de se développer dans le pays.

Pour donner plus de visibilité à cette activité, le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique (CSPH), Siaka Barry, entouré des membres de son cabinet, étaient devant un parterre de journalistes, lundi, 04 avril, à la Maison de la presse, pour expliquer les tenants et les aboutissants de cet événement.

«Nous avons décidé de consacrer à partir du mercredi, 06 avril prochain, toutes nos énergies et efforts, en vue de faire de ce slogan une réalité dans notre pays. Tout en greffant sur la thématique des sports, la thématique culturelle. C’est pourquoi nous avons appelé cette journée ‘’La Saison Culturelle et Sportive Nationale», a expliqué le ministre.

«Il n’y a pas un secteur qui unit plus que la culture et le sport. C’est pourquoi, nous avons envisagé de mettre en avant cette saison culturelle et sportive. Sur ce, nous tendons une main franche à la presse pour vulgariser cet événement, pour le bénéfice de toute la nation guinéenne», a lancé le ministre, avant de décliner les plans stratégiques et les perspectives de son département.

Le secrétaire général dudit ministère, Fodéba Isto Keira a déballé par la suite, le programme des festivités dans le cadre de cet événement, dont le coût global est estimé à 340 millions de francs guinéens.

«C’est un événement qui connaîtra un vaste regroupement. Car les 30 fédérations sportives du pays et les 35 troupes d’alliance pour le développement de la percussion vont se mobiliser pour la circonstance, ainsi que les artistes de la musique urbaine. Une caravane sera organisée de la Place des Martyres au Stade de la mission à Kaloum», a-t-il indiqué.

Selon ces autorités en charge de la Culture, d’autres activités viendront s’ajouter, notamment des débats littéraires, l’inauguration des infrastructures sportives à l’intérieur du pays et l’incinération de 3 millions de CD audio et vidéo piratés…

Source : AGP